Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 

AccueilAccueil  PortailPortail  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  
Participez au concours n°41 en postant votre photographie !

Partagez | 
 

 Kosovo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Nombre de messages : 3584

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Jeu 27 Mar - 23:33

Bénédicte Tratnjek a écrit:
Le risque d'une implosion de la Bosnie-Herzégovine est d'autant plus grand qu'actuellement les négociations sur le remaniement des accords de Dayton (accords de paix en Bosnie-Herzégovine de décembre 1995) ne sont toujours pas terminés. En gros, au même moment où l'on ouvrait les accords de négociations sur le statut futur du Kosovo, s'ouvraient parrallèlement une rénegociation du fonctionnement de la Bosnie-Herzégovine. Le problème : son fonctionnement institutionnel coûte TRES cher, tout particulièrement pour un pays d'après-guerre. La Bonsie-Herzégovine fonctionne comme une fédération avec deux entités indépendantes : la partie "croato-bosniaque" au Sud et la partie "serbe" au Nord-Est, avec des "enclaves" au statut particulier. Mais, pour assurer la réconciliation des communautés, on a prévu un système de fonctionnement prévoyant que chaque poste administratif contiendrait un représentant de chaque communauté. En gros : pour un poste de ministre de l'éducation, il faut financer le salaire de trois ministres : un Bonsiaque, un Serbe et un Croate. Et cela est décliné dans tous les postes d'importance de l'administration, des forces de police, de la défense... Résultat : la moitié du budget de la Bosnie-Herzégovine passe dans ce fonctionnement. Difficile de ne pas comprendre que l'effort de reconstruction est nettement limité... Et que les tensions entre deux parties de la Bosnie-Herzégovine qui n'ont pas bénéficié des mêmes soutiens financiers peuvent réapparaître à terme. D'où le fait d'avoir remis la question financière sur la table des négociations. Mais ce débat n'a été en rien prioritaire pour la communauté internationale.

Tout ça pour en revenir au Kosovo et dans les impacts de l'indépendance pour l'ensemble de la région. Les Serbes de Bosnie-Herzégovine n'ont pas bénéficié de beaucoup d'aides dans l'effort de reconstruction. Région plus rurale, elle n'a pas bénéficié des mêmes investissements que les grandes villes de la partie Sud (Sarajevo, Mostar...). Pourquoi ne demanderaient-ils pas leur rattachement à la Serbie dans la même logique de droit des peuples à disposer d'eux-mêmes que le Kosovo ?

La Macédoine est aussi impliquée par l'indépendance du Kosovo. Les Albanais du Nord de la Macédoine revendiquent depuis quelques années un rattachement à un Kosovo indépendant. Leur discours politique s'est radicalisé au fur et à mesure des années. Les plus radicaux d'entre eux se sont organisés en UCK de Macédoine (UCK = armée de libération) et agissent par une politique de la terreur. Le Sud de la Macédoine, quant à lui, peuplé d'une majorité de Grecs, est revendiqué depuis longtemps par la Grèce, qui ne reconnaît pas le nom du pays : Macédoine, puisque celle-ci empreinte le nom d'une région historique de la Grèce, et revendique depuis longtemps le Sud de ce pays comme appartenant à son territoire.

Alors va-t-on vers la création de micro-territoires instables ?
Ou plutôt vers une phase de transition qui fera passer de l'indépendance de micro-Etats pour mieux se réunir en grande Serbie, grande Albanie et grande Grèce ?


N'oublions pas que le rêve d'un Kosovo multiethnique n'est que le fantasme territorial d'une communauté internationale qui a oublié de prendre en compte le fait que le Kosovo n'est pas la Bonsie-Herzégovine : certes, plusieurs communautés vivaient COTE A COTE au Kosovo avant la guerre, mais celles-ci ne vivaient PAS ENSEMBLE, elles ne partageaient pas d'espaces de rencontres (contrairement aux villes de Bosnie-Herzégovine : attention, ce pluricommunautarisme de Bosnie-Herzégovine n'existait que dans les villes, pas dans les régions rurales où les villages étaient monocommunautaires).

Ce que j'ai souligné en gras c'est exactement ce à quoi je pense. Tous ces micros états-nations sont créés uniquement pour pouvoir mieux enlever les frontières à terme, dans l'optique de créer une grande Europe. Je n'ai lu l'idée nulle part, pas celle d'une grande Europe bien sûr qui est l'aboutissement final de l'UE. Mais en fin de compte, c'est très novateur mais j'ai l'impression qu'on veut cacher cette volonté de rassembler les peuples (ou ce qui l'en reste) et ainsi de calmer les nations afin de mieux pouvoir les contrôler dans un futur lointain mais loin d'être géologique... D'ailleurs c'est tellement novateur que je ne connais pas d'autres endroits où l'on fait cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
avatar

Jean-Marc Labat

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 66

Localisation : Région Parisienne

Réputation : 0

Points : 3513

Date d'inscription : 12/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Ven 28 Mar - 12:25

Quid en ce cas des Bosniaques et des Macédoniens. La Macédoine doit elle être intégrée dans la Bulgarie, dont elle est très proche linguistiquement ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4234

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Ven 28 Mar - 18:24

Ces remaniements des frontières sont une question très tendue qui pose le problème du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. On sort complètement du modèle d'Etat-nation, pour ne construire que des pays sur l'appartenance communautaire. Le danger est de voir - à l'heure de la mondialisation des communications - l'émergence de micro-Etats partout dans le monde.

Pour en revenir au Kosovo, l'avenir est incertain. Ce nouveau pays pose le défi de sa viabilité économique. Si le désir des Albanais du Kosovo de devenir indépendants est compréhensible au vu des tensions toujours permanentes avec la Serbie, qu'en est-il de leur avenir économique ?

Avec qui les Kosovars vont-ils commercé ? Aujourd'hui, l'économie du Kosovo est ravagée. Déjà pendant la Yougoslavie, le Kosovo était une poche de pauvreté qui vivait avant tout des redistributions financières dans les différentes parties de la Yougoslavie. Avec l'arrivée de Milosevic au pouvoir, le Kosovo s'est vu coupé ces aides et s'est appauvri. De plus, les destructions de la guerre laissent encore des traces dans le paysage et dans l'économie. Si en 1999, les aides financières de la communauté internationale et des ONG ont afflué, celles-ci ont fortement diminué avec le temps. Le Kosovo n'était plus médiatique, les donateurs auprès des ONG ont été sensibilisés pour d'autres conflits, d'autres catastrophes naturelles... Beaucoup d'ONG ont quitté le Kosovo.

Les ressources du Kosovo sont minces. Un des foyers d'impulsion économique était le complexe industrialo-minier de Trepca au Nord du Kosovo. D'une part, les tensions entre Serbes et Albanais du Kosovo dans cete zone ont rendu problématique le fonctionnement de ce complexe. Mais surtout, la communauté internationale a fermé le complexe à cause des risques de pollution qu'il présentait. Totalement obsolète, il polluait les eaux de l'Ibar (rivière qui traverse Mitrovica) et de la Sitnica (son affluent, qui traverse lui aussi Mitrovica). D'où un chômage très important dans la ville de Mitrovica (où se trouvait de nombreuses usines) et un afflux de populations rurales dans cette même ville qui auparavant travaillaient dans les mines d'extraction de minerais). Ce complexe industriel n'est toujours pas rénové et les investissements ont fait défaut...

Alors, peu de ressources. Et aussi peu de débouchés et d'échanges. pas de possiblité de commercer avec la Serbie. Le Monténégro - même s'il est indépendant depuis 2006, est un micro-Etat, encore dépendant des échanges avec la Serbie : prendra-t-il le risque de commercer avec le Kosovo ? La Macédoine, quant à elle, risque de devoir faire face à des menaces d'implosion (demande d'indépendance des Albanais du Nord pour un rattachement au Kosovo ? même demande de la part des Grecs du Sud vers la Grèce ?). L'Albanie, quant à elle, va très certainement commercer avec le Kosovo, mais c'est un pays très pauvre, en proie à des luttes de pouvoir internes et à une activité mafieuse importante. La Grèce et la Roumanie ont refusé de reconnaître l'indépendance du Kosovo. Reste la Bulgarie : mais va-t-elle réellement se préoccuper du Kosovo ?

Alors, le Kosovo : une enclave ???
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Jean-Marc Labat

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 66

Localisation : Région Parisienne

Réputation : 0

Points : 3513

Date d'inscription : 12/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Ven 28 Mar - 18:58

Le Kosovo n'est pas viable, vit sous perfusion de l'UE, et apparemment la dérive mafieuse, pour ce que j'en sais, est très prononcée. D'ailleurs, le fait que sa monnaie soit l'euro montre bien que ce pays est pour l'instant incapable de satisfaire au moindre pouoir régalien que l'on attend d'un état. Pas de monnaie, pas de justice, une police encadrée par l'Otan.

Cette région est mal partie, et je ne suis pas optimiste. La voie choisie du fait accompli avant d'avoir épuisé les autres solutions est une erreur. De plus la dérive vers un fondamentalisme musulman guidé par le wahabisme de l'Arabie Séoudite est réel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4234

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Ven 28 Mar - 19:16

En effet, la dérive criminelle et mafieuse est évidente. Le Kosovo vit aujourd'hui de trois sources financières :

- l'apport de la communauté internationale
- l'apport de la diaspora albanaise (particulièrement installée en Suisse et en Allemagne)
- l'économie criminalisée

Le Kosovo est devenu une plaque tournante de tous les trafics (femmes, drogues, armes, cigarettes, organes d'êtres humains...) provenant d'Europe de l'Est ou d'Asie centrale, et en direction de l'Europe de l'Ouest. Son asphyxie économique risque d'accentuer l'importance des réseaux criminels dans son fonctionnement à la fois économique et politique. N'oublions pas que les réseaux criminels et mafieux n'ont aucun avantage à stabiliser cette zone, bien au contraire, le chaos leur est favorable pour asseoir leurs trafics !
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4234

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Sam 29 Mar - 17:24

"Le ministre slovène des Affaires étrangères, Dimitrij Rupel, annonce que les responsables de l’UE ont invité le Premier ministre kosovar, Hashim Thaçi, et le ministre serbe des Affaires étrangères, Vuk Jeremic, à une rencontre qui doit avoir lieu samedi en Slovénie. M. Rupel attend de M. Thaçi des « éléments nouveaux sur leur vision des évènements futurs, leur avenir et les problèmes à Mitrovica ». Les deux hommes n’ont pas encore confirmé leurs présences."

Source : Site Internet "Opérations de paix" la 28 mars 2008
http://www.operationspaix.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Jean-Marc Labat

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 66

Localisation : Région Parisienne

Réputation : 0

Points : 3513

Date d'inscription : 12/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Sam 29 Mar - 17:48

Bla bla diplomatique habituel, on lance un ballon d'essai, et on voit ce qui se passe. On ne peut pas appeler ça une initiative sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4234

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Sam 29 Mar - 18:48

Bien évidemment ! C'est la politique du dépassement... On essaie de faire après coup. Ce qui est étonnant est de voir, c'est que tout ces activités diplomatiques auraient plus eu leur place avant l'indépendance du Kosovo, lorsque la question du statut du Kosovo était autour des tables de négociation. C'est intéressant de remarquer combien la diplomatie s'inquiète plus de cette question aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22816

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Sam 29 Mar - 19:22

Bénédicte Tratnjek a écrit:
"Le ministre slovène des Affaires étrangères, Dimitrij Rupel, annonce que les responsables de l’UE ont invité le Premier ministre kosovar, Hashim Thaçi, et le ministre serbe des Affaires étrangères, Vuk Jeremic, à une rencontre qui doit avoir lieu samedi en Slovénie. M. Rupel attend de M. Thaçi des « éléments nouveaux sur leur vision des évènements futurs, leur avenir et les problèmes à Mitrovica ». Les deux hommes n’ont pas encore confirmé leurs présences."

Source : Site Internet "Opérations de paix" la 28 mars 2008
http://www.operationspaix.net/

Je pense que c'est une bonne chose, encore faut-il que tout le monde soit présent..

Sinon, vous parlez d'une économie souterraine très répandue mais c'est la même chose en Russie.... De plus, malgré son interface maritime, le Monténégro tout juste indépendant n'etait-il pas dans la même posture économique que le Kosovo d'aujourd'hui?

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
avatar

Jean-Marc Labat

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 66

Localisation : Région Parisienne

Réputation : 0

Points : 3513

Date d'inscription : 12/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Sam 29 Mar - 19:34

Thibault a écrit:

Je pense que c'est une bonne chose, encore faut-il que tout le monde soit présent..


Ne vous laissez pas piéger par le ron-ron médiatique. A l'heure actuelle, ce n'est rien de plus qu'un ballon d'essai pour voir si les parties dont disposées à se rencontrer. A mon avis, c'est un peu tôt, surtout que l'UE n'a pas répondu à la proposition serbe de partition du Kosovo, et qu'il va y avoir des élections anticipées en Serbie. Tout dépendra du résultat de celles-ci. Elles seront déterminantes et rien ne se passera avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22816

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Mar 22 Avr - 19:28

Pour parles du nouveau drapeau, allez ICI

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

Dincht

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 5

Localisation : Union Européenne France

Réputation : 0

Points : 3200

Date d'inscription : 19/01/2009
MessageSujet: Re: Kosovo   Mar 20 Jan - 0:14

Au niveau des ressources naturelles il me semble que le Kosovo n'est rien de tel que cela puisse atiré les grandes puissances actuelles. Je pense que le Kosovo fait parti aussi désormai de ces nouveaux lieux "d'affrontements" entre l'aire occidental sous l'égide des Etats Unis et régionalement l'UE et de l'autre coté la Russie qui depuis le début de l'air Poutine redresse la barre et tente de se refaire une santée au niveau international. Depuis 2008 tout particulierement, un regain des tensions enre les anciens "deux Grands" semble apparaitre, tous les ennemis des US sont les amis de la Russie, exemple l'Iran, la Syrie, la Bolivie, le Soudan et surtout le Vénézuela d'Hugo Chavez qui a récement signé un accord militaire avec la Russie en échange de pétrole.

Malgré le pouvoir pro occidental en Serbie, le pays reste très proche de la Russie et rebasculera peut être du coté russe aux prochaines éléctions. La population serbe a en effet très mal perçu le soutient de l'Union Européenne porté à l'indépendance kosovare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4234

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Kosovo   Jeu 11 Juin - 10:13

Un autre point qui est à mettre dans la "balance" des élections en Serbie : la "moralisation" et la "diabolisation" de l'action des Serbes dans les guerres de décomposition de la Yougoslavie. Bien sûr les actions de Milosevic et de ses proches collaborateurs ont été monstrueuses, mais le peuple serbe s'est souvent vu attribué le rôle du "méchant". Or, l'Histoire (pas si ancienne) nous a appris à ne pas diaboliser un peuple, ni à faire l'amalgame entre dirigeants et population (je pense à mes vieux cours de 3ème où l'on nous apprenait comment le "diktat", le poids de la culpabilisation et de l'humiliation avaient joué, parmi les Allemands, un rôle très important dans l'arrivée au pouvoir d'Hitler !). Les Serbes (de Serbie) savent que leur intégration à l'Union européenne est lointaine, que le poids des images des différentes guerres jouent encore en leur défaveur (or, dans une guerre, il n'y a pas un "bon" et un "méchant", et les miliciens de tous les bords ont commis des exactions : la population a été victime dans toutes les communautés).

Pour l'indépendance du Kosovo, bien évidemment, la reconnaissance ou non est une question de "stratégie" diplomatique et politique. Mais il ne faut pas oublier que des pays de l'Union européenne (qui n'a pas été unie sur la question !) ont aussi refusé la reconnaissance de cette indépendance, sans être pourtant autant pro-russes ! C'est le cas de l'Espagne (dire que l'Espagne l'a fait pour se rapprocher des Russes serait bien exagéré !!!). Reconnaître ou non cette indépendance est aussi une question de vision du monde et surtout de la place que doit jouer la communauté internationale dans les affaires internes (la question du droit d'ingérence). Au final, plusieurs Etats ont refusé cette indépendance qu'ils jugent illégale, dans la mesure où elle remet en cause l'intégrité d'un Etat (la Serbie) sur la totalité de son territoire : et ces Etats sont aussi ceux qui doivent gérer des problèmes d'indépendantisme (le Pays basque espagnol, le Tibet chinois, la Tchétchénie russe) sur leurs propres territoires : leur position vis-à-vis du Kosovo est aussi un message : chez nous, c'est chez nous, ne venez pas vous mêler de nos affaires internes (toujours la question si problématique sur la scène internationale du droit d'ingérence).
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

BenjamineLaMine

Pythéas
Pythéas


Féminin

Nombre de messages : 50

Âge : 31

Localisation : Ici et ailleurs

Réputation : -30

Points : 3082

Date d'inscription : 16/08/2010
MessageSujet: Re: Kosovo   Mer 18 Aoû - 0:41

Gaia a écrit:
régis a écrit:
On dirait un tract anti albanais plutot qu'un résumé scientifique d'historien.
C'est égalemement le sentiment que me donnent vos interventions, treloyoannis. L'omission mélangée à la réalité fonde une propagande.

Par exemple, votre insistance à tremper les Américains dans un complot anti-serbe ne correspond absolument pas aux événements politiques et médiatiques de 1998, dont je me souviens assez bien. C'est l'Union européenne, et en particulier la France qui avait donné l'alerte contre la possiblité d'un nouveau nettoyage ethnique serbe au Kosovo. A cette époque, la Serbie avait commencé à dénoncer l'activisme de membres de l'UCK contre des Serbes kosovars, tandis que les Kosovars musulmans commençaient à se plaindre d'exactions croissantes pour les expulser du Kosovo.

Les pays occidentaux pistaient alors l'énorme dispositif militaire et policier serbe qui se mettait en place autour du Kosovo, rappelant certains épisodes de "purification ethnique" au début des guerres de Croatie et de Bosnie.

Mais les Américains ne souhaitaient pas intervenir, en dépit des attermoiements et des supplications des Européens qui ne sentaient pas le courage, les troupes, les armes et les finances pour terrasser la Serbie avant ou pendant le massacre planifié.

Je me souviens très bien de ce général américain râlant pour qu'on n'envoie pas, encore, des boys pour empêcher les Européens de s'entretuer et que c'était aux Européens de s'interposer.

Et finalement, lorsque l'opinion publique américaine a basculé en faveur d'une intervention, après une très forte couverture médiatique du début de l'intervention serbe, le gouvernement américain a consenti, enfin, à employer son armée, mais uniquement par voie aérienne (ne pas combattre sur le sol serbe, ne pas contrarier les Russes).

***

Avez-vous de la famille serbe ou d'origine serbe, treloyoannis ? Grecque, russe, orthodoxe ?

Sa propagande vaut la vôtre et autant que la mienne...
Dans ces années nous sommes en pleine "affaire Lewinsky" aux EUA. Clinton trouve une belle porte de sortie en manipulant l'opinion publique en "nazifiant" Milosevic et le peuple serbe de fait, et en allant larguer plusieurs milliers de kilotonnes de bombes sur ce qui reste de la République yougoslave. La même tactique qu'une certaine gauche européenne d'ailleurs (à l'exclusion des communistes (les vrais:)) du PCF par exemple).
C'est très caricatural, je sais mais il y a du vrai. Mais ce n'est pas tout...Croyez-vous que les EUA seraient seulement intervenus dans les Balkans pour satisfaire à la demande européenne? Non évidemment. Il s'agit bien là d'une stratégie des "Liberal hawks"( les fameux bombardements à but humanitaire (sic)) américains de faire imploser définitivement ce qui reste de la République Yougoslave (Serbie/Montenegro/kosovo), d'anéantir un Etat (national-communiste) qui gêne et de s'implanter à long terme dans les Balkans (Le camp Bondsteel du Kosovo, ce n'est pas Disneyworld, et c'est 70000 hommes/premier employeur du nouvel "Etat" kosovar et un beau poste-avancé pour de futures missions "humanitaires"). Une telle implantation ne peut résulter d'un geste philanthropique...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kosovo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kosovo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: La géographie par domaines :: Géopolitique, géographie politique des territoires et géographie électorale-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit