Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 

AccueilAccueil  PortailPortail  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  
Participez au concours n°41 en postant votre photographie !

Partagez | 
 

 CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22786

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Ven 5 Nov - 17:05

CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE



Venu à l’ethnologie par hasard, Claude Lévi-Strauss n’a ensuite jamais dévié du programme qu’il s’était fixé lors de ses premières expéditions au Brésil : comprendre l’homme, tous les hommes. Retraçant un parcours intellectuel d’une portée et d’une longévité exceptionnelles, Roger-Pol Droit rappelle aussi les origines biographiques qui ont nourri la pensée de l’anthropologue : son enfance dans une famille d’artistes, sa formation philosophique et son engagement à gauche dans les années 1930.

Grâce à l’analyse structurale, qu’il emprunte à la linguistique pour l’appliquer à l’ethnologie, Claude Lévi-Strauss s’attache dès 1949, dans sa thèse sur les liens de parenté, à mettre au jour l’unité sous-jacente derrière les multiples comportements humains. Suivront de nombreux ouvrages savants dans lesquels il analyse la pensée, les mythes et les arts des peuples sans écriture. Nous publions un choix de textes mettant en lumière la diversité de ses objets d’études, ainsi que des pages de Tristes tropiques, qui révéla au grand public que ce scientifique rigoureux était aussi un grand écrivain.

L’écrivain et essayiste Catherine Clément se souvient dans ce hors-série de Claude Lévi-Strauss, qu’elle a côtoyé pendant près de 50 ans. Elle souligne sa grande ouverture d’esprit et son attention aux autres, ainsi qu’une forme d’humour à froid masquant parfois une certaine émotivité. L’ethnologue Françoise Héritier, qui lui succéda au Collège de France en 1983, a bien voulu évoquer pour nous l’homme réservé mais attentionné qui se cachait derrière le grand professeur entouré de respect.

Le structuralisme ne s’est pas imposé comme la grille d’analyse dominante des sciences humaines sans susciter quelques contradictions. Nous publions les critiques de Roger Caillois et de Jean-Paul Sartre, avec les réponses de Claude Lévi-Strauss, que l’on découvre redoutable polémiste. Mais des auteurs de tous horizons ont aussi rendu hommage à la portée de l’oeuvre lévi-straussienne. Le Monde reproduit notamment les textes de Simone de Beauvoir
et de Pascal Quignard, ainsi qu’un inédit du philosophe Pierre Guenancia.

Et aussi : chronologie, lexique, bibliographie, et un portfolio des photos d’expéditions.


Date de sortie : octobre 2010. Prix : 6,50 euros

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Sam 6 Nov - 6:11

C'est mon auteur préféré et je crois que le mieux est encore de lire son oeuvre, plutôt qu'un énième numéros spécial d'un journal vulgarisant..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22786

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Sam 6 Nov - 15:16

Les deux, c'est mieux.

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Sam 6 Nov - 20:50

L'un rend l'autre fade... inévitablement.
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Sam 6 Nov - 22:33

J'ajoute une référence bibliographique pour ceux qui s'intéressent à Claude Lévi-Strauss:
Lévi-Strauss (Claude), Eribon (Didier), De près et de loin, Edition Odile Jacob, Paris, 1988.
Ce livre est un entretien entre Didier Eribon et Lévi-Strauss, il est de grande qualité et nous apprend beaucoup sur le parcours intellectuel de ce grand anthropologue. Il y explique nombre de ses concepts, mais je maintiens que le mieux est encore de lire l'oeuvre que ce grand homme nous a laissée.
Elle parait gigantesque, mais elle se lit vite une fois qu'on y prend goût!
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Sam 6 Nov - 22:45

On dit souvent qu'il faut commencer à lire Lévi-Strauss par Tristes Tropiques.. C'est effectivement un livre qui se lit facilement, mais il n'est pas du tout représentatif de l'oeuvre de cet auteur... Tristes Tropiques est le seul livres non-scientifique (selon ses propres termes) que Lévi-Strauss nous a laissé, et pourtant c'est celui là qui la rendu célèbre...
Une question me vient à l'esprit. Quel usage peuvent avoir des géographes de l'oeuvre de Lévi-Strauss ?? C'est une vraie question, car je ne saurais y répondre moi même, si ce n'est en invoquant l'organisation spatiale des villages Bororos décrite dans Tristes Tropiques, mais cela me parait trop faible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Anne

Friedrich Ratzel
Friedrich Ratzel


Féminin

Nombre de messages : 1050

Localisation : Bordeaux

Réputation : 714

Points : 13381

Date d'inscription : 10/02/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Sam 6 Nov - 22:53

Peut-être peut-on dire que lire une telle revue pourrait donner envie d'en savoir plus sur Lévi-Strauss, pour quelqu'un qui ne le connaîtrait pas. Car le but de ce forum est aussi de proposer différentes manières d'accéder au savoir, qu'il soit géographique ou général.

______________________________________________
Étudiants en master et doctorants : faites relire et corriger vos mémoires et thèses !
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 7 Nov - 0:11

Chacun aborde Claude Lévi-Strauss comme il le souhaite ou comme il le peut... Moi je m'en fous, je dis juste que c'est mieux de commencer par le lire lui même, plutôt que lire ce que d'autres peuvent dire de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Anne

Friedrich Ratzel
Friedrich Ratzel


Féminin

Nombre de messages : 1050

Localisation : Bordeaux

Réputation : 714

Points : 13381

Date d'inscription : 10/02/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 7 Nov - 0:38

Pourquoi une telle agressivité ? Personne n'a soutenu le contraire... Si vous tenez tant à cet auteur, pourquoi ne pas faire un article sur lui ou conseiller certaines de ses oeuvres ? Ce n'est pas parce qu'il est votre auteur préféré que tout le monde le connait... Ainsi tout le monde pourrait en profiter.

______________________________________________
Étudiants en master et doctorants : faites relire et corriger vos mémoires et thèses !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22786

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 7 Nov - 1:11

En fait, pour dire vrai, je suis tombé sur ce numéro et je l'ai acheté. Je n'ai pas été déçu, car à la différence d'autres je n'ai pas le temps de lire son oeuvre. Alors je lis ces revues. Mais avant de lire son oeuvre il me semble qu'on doit posséder un bagage culturel conséquent et je remets en doute ta capacité à comprendre ses idées. Car quand tu réfléchis à l'apport de Strauss en Géographie et que tu dis, je cite :

Quel usage peuvent avoir des géographes de l'oeuvre de Lévi-Strauss ?? C'est une vraie question, car je ne saurais y répondre moi même, si ce n'est en invoquant l'organisation spatiale des villages Bororos décrite dans Tristes Tropiques, mais cela me parait trop faible.


Tu aurais aussi pu t'abstenir. J'ai lu des revues et des bouts de Tristes Tropiques mais jamais il ne me serait arrivé de sortir une telle ânerie. Déjà, commence par me donner une définition du structuralisme, ensuite réfléchis à ce qu'est la géographie. Après on pourra peut-être en discuter.

On confond souvent mon intolérance avec de l'insouciance ou de la prétention mais, au fond, c'est juste que je lis trop de conneries et que ça commence sérieusement à m'énerver. J'estime pouvoir être en mesure de discuter avec des personnes saines d'esprit et qui savent rester humbles. Relis-toi, tu verras qu'avant de réfléchir à la linguistique il faut la maîtriser.

Lévy-Strauss a apporté énormément de choses à la science, et il a notamment travaillé sur la structure commune des êtres humains, sur les connexions culturelles. Avant de lire Strauss, il faut d'abord voir Sans Soleil de Marker, lire Edward Saïd, Dipesh Chakrabarty, Foucault, Derrida et peut-être même Krisnamurti. Car il a aussi travaillé sur le poids de l'occidentalisation et ses effets sur les sociétés, car il est le Platon du XXe siècle. Expliquer le lien entre Strauss et la Géographie cela ne tient pas à l'organisation de l'espace, mais aux spatialités, au rapport qu'entretiennent les individus - et leur société - à l'espace. C'est par exemple comprendre qu'il existe d'autres formes de réprésentation de l'espace que celle liée à la distance, savoir que les symboles peuvent parfois supplanter la dualité : idée-réalité. C'est tellement de choses.

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 7 Nov - 1:17

Il n'y a aucune agressivité dans mon propos, au contraire.
Si c'est ce que vous percevez, j'en suis désolé (vraiment).
Pourquoi faire un article sur lui, alors que tant en ont déjà écrit... (cf. articles numéros spécial Le Monde Lévi-Strauss, présenté dans ce topic...). J'ai déjà fait des références bibliographiques plus haut...
Mais si je dois conseiller certaines oeuvres alors se serait : Anthropologie structurale (1 et 2) et La pensée sauvage
Cela peut paraitre réducteur, mais c'est par ces oeuvres que je recommencerais aujourd'hui si je devais le faire.
J'ai néanmoins soulevé une question, je la répète : quels usages peuvent avoir des géographes de l'oeuvre de Lévi-Strauss ?
Question anodine, certes, mais j'aimerais vraiment avoir votre point de vue sur cette question.
L'apport chez les historiens des théories de Claude Lévi-Straus, n'est plus à discuter, comme peuvent en témoigner les oeuvres de Fernand Braudel, de Marcel Détienne ou de Jean-Pierre Vernant (entre autres)
J'aimerais juste connaitre l'usage que vous, géographes vous pouvez en avoir. (Il ne faut pas conclure à une quelconque agressivité, car il n'y en a aucune). C'est une question simple, dont j'aimerais discuter avec vous.
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 7 Nov - 1:57

Il est clair Thibault, que l'oeuvre de Lévi-Strauss demande un certain bagage culturel... J'en suis pleinement conscient. Je me souviens avoir lu Anthropologie Structurale en 1ère année d'Histoire et effectivement je n'en n'ai rien retenu. J'ai dû étudier et présenter en 3ème année, non par choix mais par obligation, ce même ouvrage. Il est clair qu'on peut distinguer deux niveaux de lecture de l'oeuvre de Claude Lévi-Strauss. D'une part ce que dit l'auteur, et d'autre part les références sur lesquelles il se base. Et c'est bien là qu'on peut rencontrer des difficultés... Tu dis qu'avant de lire Lévi-Strauss il faut connaitre Saïd, Derrida et Foucault... Très bien, j'en prends note (à vrai dire je compte entamer des lectures grâce à toi, et je t'en remercie). Je n'ai pas lu ces auteurs, si ce n'est Foucault (tout de même!), mais je remarque que Lévi-Strauss ne les cite jamais (et d'ailleurs Lévi-Strauss déteste Foucault et il le dit lui même). Le rapport entre anthropologie structurale et linguistique structurale, cheminement conducteur de notre auteur se fait non pas par les références que tu cites, mais par Jacobson, Saussure voir même Jung...
Pour avoir lu ces auteurs, suite à Lévi-Strauss, j'estime connaître une partie de la connaissance linguistique de la première partie du XXème siècle.
Tu peux remettre en doute ma capacité à comprendre l'oeuvre de Claude Lévi-Strauss si tu le souhaites. C'est ton droit. Cela est tout de même quelque peu insultant, j'ai presque tout lu de lui et je l'ai étudié à l'université deux années de suite... Il faudrait vraiment que je sois vraiment abruti pour n'avoir rien compris et encore plus pour simuler une compréhension pour que celle-ci soit digne d'être exprimée sur un blog de géographie (donc de sciences humaines).
À aucun moment je n'ai tenté de donner une définition du structuralisme. J'ai simplement insinué qu'un article commémoratif de plus n'est rien comparé à une so immense oeuvre... Rien de très choquant quand j'y repense...
Je te rappelle Thibault que je ne suis pas Géographe... Quand je demande quels usages peuvent faire les géographes de l'oeuvre de Lévi-Strauss, je n'ai aucune réponse à fournir, j'espère juste soulever une question qui puisse vous intéresser autant que moi elle m'intéresse.
Quand je parle des Bororos, je ne fais nullement référence au structuralisme... Juste au lien décrit par notre auteur entre l'espace occupé par une société et l'organisation même de cette société. Idée décrite par Lévi-Strauss dans Tristes Tropiques et Les Structure Élémentaire de la Parenté. Peut-être que mon idée de la géographie est obsolète ou à coté de la plaque... J'en conviens, je suis historien pas géographe... (encore pardon).
Je suis juste intéressé de savoir pourquoi les géographes s'intéressent à Claude Lévi-Strauss. Et entre nous je ne connais pas le concept de "spatialité", j'en suis désolé.
Je tiens juste à remarquer que je suis sain d'esprit contrairement à ce que tu prétends...
Je ne confonds pas ton intolérance avec de la prétention rassure-toi, juste avec de l'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22786

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 7 Nov - 12:03

steel a écrit:
Il est clair Thibault, que l'oeuvre de Lévi-Strauss demande un certain bagage culturel... J'en suis pleinement conscient. Je me souviens avoir lu Anthropologie Structurale en 1ère année d'Histoire et effectivement je n'en n'ai rien retenu. J'ai dû étudier et présenter en 3ème année, non par choix mais par obligation, ce même ouvrage. Il est clair qu'on peut distinguer deux niveaux de lecture de l'oeuvre de Claude Lévi-Strauss. D'une part ce que dit l'auteur, et d'autre part les références sur lesquelles il se base. Et c'est bien là qu'on peut rencontrer des difficultés... Tu dis qu'avant de lire Lévi-Strauss il faut connaitre Saïd, Derrida et Foucault... Très bien, j'en prends note (à vrai dire je compte entamer des lectures grâce à toi, et je t'en remercie). Je n'ai pas lu ces auteurs, si ce n'est Foucault (tout de même!), mais je remarque que Lévi-Strauss ne les cite jamais (et d'ailleurs Lévi-Strauss déteste Foucault et il le dit lui même). Le rapport entre anthropologie structurale et linguistique structurale, cheminement conducteur de notre auteur se fait non pas par les références que tu cites, mais par Jacobson, Saussure voir même Jung...
Pour avoir lu ces auteurs, suite à Lévi-Strauss, j'estime connaître une partie de la connaissance linguistique de la première partie du XXème siècle.
Tu peux remettre en doute ma capacité à comprendre l'oeuvre de Claude Lévi-Strauss si tu le souhaites. C'est ton droit. Cela est tout de même quelque peu insultant, j'ai presque tout lu de lui et je l'ai étudié à l'université deux années de suite... Il faudrait vraiment que je sois vraiment abruti pour n'avoir rien compris et encore plus pour simuler une compréhension pour que celle-ci soit digne d'être exprimée sur un blog de géographie (donc de sciences humaines).
À aucun moment je n'ai tenté de donner une définition du structuralisme. J'ai simplement insinué qu'un article commémoratif de plus n'est rien comparé à une so immense oeuvre... Rien de très choquant quand j'y repense...
Je te rappelle Thibault que je ne suis pas Géographe... Quand je demande quels usages peuvent faire les géographes de l'oeuvre de Lévi-Strauss, je n'ai aucune réponse à fournir, j'espère juste soulever une question qui puisse vous intéresser autant que moi elle m'intéresse.
Quand je parle des Bororos, je ne fais nullement référence au structuralisme... Juste au lien décrit par notre auteur entre l'espace occupé par une société et l'organisation même de cette société. Idée décrite par Lévi-Strauss dans Tristes Tropiques et Les Structure Élémentaire de la Parenté. Peut-être que mon idée de la géographie est obsolète ou à coté de la plaque... J'en conviens, je suis historien pas géographe... (encore pardon).
Je suis juste intéressé de savoir pourquoi les géographes s'intéressent à Claude Lévi-Strauss. Et entre nous je ne connais pas le concept de "spatialité", j'en suis désolé.
Je tiens juste à remarquer que je suis sain d'esprit contrairement à ce que tu prétends...
Je ne confonds pas ton intolérance avec de la prétention rassure-toi, juste avec de l'impatience.

Je suis assez d'accord avec ce que tu viens de dire : il y a deux niveaux de lecture, voir trois parfois puisqu'il faut rajouter la complexité des mots. Je ne sais pas si c'est l'homme ou l'auteur qu'il critiquait mais il me semble que leurs points de vue divergeaient sur la définition même de structure. Et justement, Lévy-Strauss se réfère souvent aux idées structuralistes et tu ne peux donc pas résumer comme tu viens de le faire son apport à la géographie. Il y a des liens évident avec Pierre Gourou par exemple. Selon eux il existe des structures qui encadrent ou fondent l'homme. C'est un modèle construit sur mesure pour rendre compte de l'organisation sous-jacente des phénomènes observés, alors que cette organisation, qui agit effectivement, n'est pas connue. C'est ce qui n'est pas connu qu'on recherche et qui donne des clés de compréhension en ce qui concerne certaines pratiques ou attitudes. Il faut avoir lu Saussure pour comprendre de quoi on parle en linguistique, je suis assez d'accord. Non c'est vrai qu'il faut bien commencer par quelqu'un mais tous ces auteurs sont les éléments d'un système codé et il ne faut pas l'oublier. Ainsi commencer par n'importe quel auteur ne sert à rien. Personnellement je n'ai pas encore toutes les clés de compréhension pour lire Strauss, peut-être que l'année prochaine ce sera le cas. En attendant je fais un gros travail à partir des dictionnaires de géographie (Lévy) et de philosophie, et quelques revues...

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 7 Nov - 20:49

Faut pas se prendre la tête avec le structuralisme... Il y en a 50. En général les gens ne parlent jamais du même. Il y a le structuralisme en linguistique, en anthropologie, et même en histoire (j'imagine qu'il doit même y en avoir beaucoup d'autres).
Lévi-Strauss s'inspire de la linguistique de Jacobson (c'est intéressant de remarquer qu'il développe presque les mêmes théories que Saussure, alors q'ils ne se connaissent même pas), qui en fondant la linguistique structurale à permis à sa science de s'élever au statut de véritable science (dans le sens d'une science exacte dont la scientificité ne peut être remise en cause). Lévi-Strauss est époustouflé par cette méthode, et surtout par l'impact qu'elle a sur la linguistique. L'anthropologie est une science sociale, et Lévi-Strauss rêve de la faire accéder au même niveau de scientificité que la linguistique structurale. Il se sert et s'inspire des méthodes structurales de Jacobson (Ils étaient amis tous les deux), pour étudier les mythes.

L'apport de Jacobson (ou de Saussure) en linguistique:
Les anciens linguistes cherchaient désespérément un lien entre des sens et des sons. C'était illusoire puisque des mêmes sons existe dans des langues différentes sans pour autant avoir le même sens. La fonction significative de la langue n'est pas lié au son, mais à la manière dont les sons sont combinés entre eux.
(Je fais court, ça vaut la peine d'aller beaucoup plus loin pour comprendre Lévi-Strauss, et mieux vaut faire simple quand on le peut)

Lévi-Strauss part du principe qu'un mythe relève du langage. Il définit le mythe en disant que n'importe qui peut distinguer un discours mythique d'un autre. Ainsi, les éléments isolés qui rentrent dans la composition d'un mythe, ne sont intéressant qu'à partir du moment ou on étudie la manière avec laquelle ces éléments sont combinés.
Un mythe est donc constitué de grosses unités constitutives qu'il appelle mythème. Ce sont les inter-relations entre ces mythèmes qui permettent à Lévi-Strauss de fonder l'analyse structurale des mythes.
Tout comme le linguiste étudie les combinaisons des sons entre eux, Lévi-Strauss étudie les combinaisons entre les mythèmes ( qu'il découpe lui même au sein du mythe, ils correspondent souvent à des phrases qui ne peuvent être réduite au sein du mythe sans apporter de modification à sa compréhension).
Ainsi, se dégage deux niveaux de lecture, d'une part diachronique (lecture classique, dans l'ordre du texte), mais surtout synchronique (lecture par rapport à un autre axe : haut/bas), c'est l'analyse bi-dimensionnelle. Ce qui permet de faire apparaitre des redondances de certains thèmes, et donc de formuler une analyse d'un mythe.
Seulement les mythes sont connu généralement par plusieurs versions. Ce sont ses différentes versions d'un même mythe qui constitue le mythe lui-même. Il faut donc soumettre chaque version d'un même mythe à l'analyse diachronique puis synchronique. Puis enfin, comparer ces différentes lectures, ce qui aboutit à l'analyse tri-dimensionel d'une suite de version d'un même mythe.
Cela peut paraître un peu bizarre vu comme ça, sans exemple. J'ai un peu du mal à expliquer la lecture synchronique et diachronique. Il faut imaginer que Lévi-Strauss fait entrer ses mythèmes dans un tableau à colonnes. La lecture de droite à gauche ligne après ligne constitue la lecture diachronique, on y retrouve les cheminements de l'histoire racontée par le mythe. Tandis que la lecture synchronique se fait par colonne verticale l'une après l'autre. Évidement, le tableau n'est pas fait de manière arbitraire, bien au contraire, puisqu'il faut que la lecture synchronique est un sens.

Tout ce que je viens d'exposer, est au coeur du chapitre 11 de l'Anthropologie structurale. Vous y trouverez si vous le souhaitez un exemple d'analyse faite sur le mythe d'Oedipe, qui a le mérite d'être connu de tous. Vous verrez les mythèmes rangés dans un tableau, la lecture diachronique et synchronique prendra tout son sens. Et vous y trouverez l'analyse que peut tirer d'une telle lecture Lévi-Strauss.
Il faut savoir que l'exemple du mythe d'Oedipe lui a beaucoup été reproché. Il ne faut prendre cet exemple que comme un exemple.
L'analyse est plus facile à comprendre avec Oedipe qu'avec les mythes d'émergence et d'origine zuni...
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Lun 15 Nov - 2:58

Tout est clair pour vous? J'ai du mal à savoir si ce que j'ai expliqué est compréhensible..

Je repose ma question, car à part des insultes je n'ai pas eu de réponses ( si ce n'est lapidaires)..
Quel impact peut avoir ou a eu le structuralisme de Lévi-Strauss sur la géographie?? Quels géographes se sert ou s'est servi de ses écrits pour élaborer des théories ou des concepts(quels sont-ils)?
je répète encore une fois que je ne suis pas géographe, mais que c'est une question qui m'intéresse, peut être n'a t'elle aucun intérêts.. Dans ce cas là dite le moi, et je cesserai de m'entêter sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Lun 22 Nov - 2:14

?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22786

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Mer 24 Nov - 2:34

Je n'ai pas très bien compris ta définition de la lecture synchronique des mythes selon Lévy Strauss. Pourtant c'est assez simple car elle tient seulement à comparer les différentes versions des mythes entre-eux. Pour ce faire, il essaye de faire correspondre les différents mythèmes constitutifs des mythes.

1# Il essaye de comprendre le fonctionnement sous-jacent des phénomènes liés aux mythes - par exemple la place du sacré, ou de la nature, dans la tradition, dans une cérémonie... Pourquoi toutes les civilisations se servent-elles de mythes ? Pour y répondre, il essaye de faire correspondre les mythes entre eux ; de la même manière un cartographe fait correspondre des données, les mets en corrélation et tente de servir ses propres idées. C'est évidemment une approche que je n'apprécie pas. Seulement, dans le cas de Lévy-Strauss, il faut bien avouer que son talent à fait éclipser les défauts de cette méthode, aujourd'hui encore, loin d'être surannée.

2# Sa structure c'est le mythe ; ses éléments, sa base de travail, les mythémes. Son objectif c'est de trouver des éléments communs à toutes les civilisations pour justement dépasser cette notion qui laisse parfois - souvent à son époque et encore aujourd'hui - place à des idéologies éthnicisantes, idées qu'il réprouve. C'est un précurseur ou plutôt ce que j'appellerais un esprit au service d'un deuxième siècle des lumières qui n'est pas né. Il est atemporel, ses recherches sont aspatiales ; il est juste là pour faire avancer l'intelligentsia, cette nébuleuse prétentieuse qui ne s'exprime plus que par des arguties. Si l'on peut facilement le replacer dans une chronologie comme on peut privilégier les exemples sur lesquels il s'appuie, il n'en reste pas moins et avant tout un penseur.

On pourrait donc dire que la structure sert à trouver des éléments concomitants entre les sociétés, les cultures. C'est également, je le rappelle parce qu'il faut absolument que tu vois ce film, ce que tente Chris Marker dans Sans Soleil.

3# Or la transition est toute trouvée. Pourquoi? Car Marker à l'âme d'un géographe, d'un éthnologue, d'un linguiste et d'un anthropologue réunis. Il ne hait pas l'histoire, il pense juste que la mémoire est plus facile à corrompre qu'une carte, qu'elle sert généralement plus la morale que l'éthique, l'occident plutôt que le reste du monde (v. Saïd, Spivak, Chakrabarty, Partha Chatterjee). Il est un ovni scientifique et c'est pour cela qu'il travaille sur ce support qu'est le documentaire. Seulement, parce qu'il a cette particularité de ne pas avoir d'attaches partisanes en ce qui concerne une science plutôt qu'une autre, il reprend tout depuis 0 et se libère de "l'objectivisme". Il confronte la Guinée Bissau au Japon, deux temps, deux espaces. Et alors il essaye de comprendre les liens entre ces deux planètes. Cela passe par le mythe, tout au moins ses représentations comme le masque, mais également par l'intégration dans un espace et un temps plus vaste : celui de la mondialisation.
Ces espaces, ces temps, sont-ils fait pour se rencontrer ? Que va-t-il naître de leur rencontre ? L'informatique et le salad bowl ? Un temps et un espace commun ? Les fêtes de quartiers sont-elles sur le même plan que les mythes, des déterminants de la nature première des hommes ?

Or, le structuralisme possède ce défaut de se complaire des éléments objectifs liés à l'homme. On le sait, lorsqu'on veut montrer que tous sont égaux, c'est vertueux. Seulement faut-il croire et espérer cet universalisme ? N'est-ce pas finalement l'Occident seule qui est porteur de ses valeurs ? Personnellement je ne pense pas que l'homme, sa culture, son identité, ses créations puissent s'emboîter dans des boîtes prédéfinies.

Est-ce cela la science que de croire qu'il n'existe rien qu'il soit possible de deviner ?

4# L'oeuvre de L-S a énormément servi, par exemple en ce qui concerne les préjugés d'une société sur l'autre, les relations dominants-dominés, la compréhension de l'autre -,son acceptation. Mais elle dessert la pluralité des faces de l'homme, l'humanité en fait. L'homme, réductible à des structures empilées, serait nécessairement facile à comprendre, connaître, à embrigader par le biais de la propagande par exemple...

Seulement, comme tu le sais, ce n'est pas la vérité ou tout du moins pas vraiment. Y-aurait-il une vérité partagée en ce qui concerne la création ? Même question pour l'attente et la signification de la mort, pour la signification des mythes également. L-S a trop voulu lier les hommes pour éviter les remarques dénigrantes de son époque, les relations dominants-dominées qu'entretenaient les sociétés entre elles, et il a omis - à ma connaissance - de s'attacher au hasard et à l'empirisme.

5# Egalement, à trop vouloir séparer la tradition de la modernité, on en vient à faciliter sa recherche, à nier l'évidence. Les mythes appartiennent-ils à tous les peuples ? Appartient-on à l'idée qu'on se fait d'un peuple, à son histoire ou plutôt et avant tout à ses manifestations présentes ? J'en viens naturellement à remettre en cause une possible comparaison des mythes en ce qu'elle doit démontrer les structures communes des peuples - mais je suis qui pour penser ? Pourtant, par ici les mythes sont pratiqués avec des rituels complexes et approfondis qu'on ne saurait compromettre, par là ils sont relégués dans les bibliothèques. Comparer les mythes de l'Occident, de l'Orient et des peuples chasseurs c'est déjà, pour moi, potentiellement, une erreur. Nier la distorsion des temps, nier les différentes occupations de l'espace c'est.... Bref!

6# Pour ce qui concerne la géographie, les structures sont partout. Elles sont topographiques, topologiques - fixées et délimitées dans l'espace visible, sous forme de réseaux. Il existe les structures encadrantes selon une thèse de Gourou mais également une infinité d'abstraction et de généralisation possibles lorsqu'elles mettent en relation l'homme à l'espace. Seulement tout ne peut être mis dans des structures.

7# Je t'encourage à lire, si ce n'est pas déjà fait, les ouvrages de Pierre Bourdieu. Il me semble qu'il pensait que cette volonté d'objectivité nuisait à la recherche elle-même - comme d'ailleurs l'humanitarisme se dessert seul (c'est ce que j'ai essayé de montrer dans le 2#).. C'est ainsi qu'il a fondé un courant : le constructivisme structuraliste. Il y mêle les structures objectives avec ce qui est lié à l'expérience et à l'habitus - structures sociales pas totalement déterminantes.

Je te donne un exemple d'habitus selon mon interprétation : les M +J entourés d'un coeur dans les cours de récréation, gravé sur des marronniers.

Et cet exemple, c'est de la géographie, de la sociologie, de l'anthropologie et de la philosophie!

cadeaux :


- Sans Soleil, Chris Marker

- Le constructivisme structuraliste de Pierre Bourdieu


Je ne maîtrise pas encore très bien les idées "structurantes" de L-S et c'est pour cette raison que j'émets moi-même des réserves à ce que j'ai écris.

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Jeu 25 Nov - 7:27

La lecture synchronique ne tient pas seulement à comparer les différents mythes entre-eux. Lévi-Strauss entame directement la lecture synchronique à partir d'un seul et unique mythe avant d'amorcer l'analyse tri-dimensionnel ( ou la effectivement d'autres versions du mythe apparaissent). C'est difficile à expliquer sans prendre l'exemple d'un tableau à mythème, mais je n'en trouve pas sur le net.. Mais passons cela n'est pas si fondamental.

Je ne suis pas d'accord avec toi, Lévi-Strauss ne tente pas de faire correspondre les mythes entre eux, son analyse montre que les mythes se correspondent entre-eux! C'est différent, ce n'est pas une construction intellectuel, c'est un fait. Un exemple: La symétrie entre le mythe de Cendrillon et de Ash-boy dont tu pourras trouver l'analyse dans le chapitre 11 d'anthropologie structurale (encore le chapitre 11..., c'est un article fondateur). Les exemples de ce type ne manquent pas, ils pullulent même dans les mythologies mondiales. Je ne crois pas que l'on puisse reprocher à Lévi-Strauss de vouloir servir ses propres idées.

Peut-être peut-on lui reprocher (comme Marcel Detienne la fait je crois dans l'invention de la mythologie) de vouloir créer une méthode scientifique d'analyse à des récits qui semblent n'avoir aucune cohérence.
On pourrait peu-être même accentuer cette critique avec une critique plus profonde emprunt de philosophie en pensant à la critique des vagues de la modernité que Léo Strauss aura décrit inlassablement au cours du XXème siècle. Effectivement, Lévi-Strauss pourrait à bien des égards être une vague de la modernité à lui tout seul comme on pu l'être Machiavel, Hobbes et même Rousseau (Cf Qu'est ce que la philosophie politique de Léo Strauss, je pense surtout au chapitre 1, mais on peut trouver des développement comparable dans Droits naturels et histoire, et aussi dans quelques articles, le plus abordable et le plus court est surement "Les trois vagues de la modernité" paru en 1951 dans cahiers philosophiques je t'en conseille la lecture sa devrait te plaire). Mais rentrer dans cette critique nous fait perdre de vue le structuralisme de Lévi-Strauss (ou plutôt, nous fait rentrer dans une critique systématique dans laquelle je ne veux pas rentrer) , elle est néanmoins possible, je le crois, et tu n'en ne t'en prive pas!

Tu vois Lévi-Strauss comme un penseur, c'est après tout ce qu'il est lorsqu'il écrit Tristes Tropiques et Races et Histoire (Je reviendrais plus bas sur Races et Histoire). Néanmoins, ces deux oeuvres ne sont pas représentatif de l'oeuvre de Lévi-Strauss, paradoxalement ce sont-elles qui l'ont fait connaître. Je crois qu'il faut avoir en tête que Lévi-Strauss est un anthropologue et plus spécialement un américaniste. Aucun anthropologue ne peut aujourd'hui travailler sur le don dans une société primitive sans se référencer à Marcel Mauss et à Lévi-Strauss, de même pour les structures de parentés, sur le totémisme et même sur les sociétés à masques! Avant d'être un penseur, je crois qu'il est avant tout un grand anthropologue, qui aura marqué d'une très forte emprunte les Sciences-Sociales. C'est pour moi un grand scientifique, dont le travail aura bouleverser le champ des Sciences Humaines et Sociales.

Je ne crois pas que Lévi-Strauss se soit fixer des objectifs pré-définie en amorçant ses recherches sur les mythes. Que des sociétés dite "primitives" vivant parfois à plusieurs milliers de kilomètres l'une de l'autre se soit confronter à des mêmes problèmes et y est répondu par des mythes ne me parait pas aberrant. Après tout des sociétés bien différentes ont créées des mythes indépendamment les unes des autres, pourquoi les raisons de ces créations similaires ne serait-elle pas comparable? Dire que deux sociétés se soit posés les même problèmes, et y 'est répondu par des discours dont les formes sont similaires, mais dont les composantes peuvent différés ne me paraît pas choquant. Les hommes sont tous des hommes.

Je ne crois pas que Lévi-Strauss se soit servi du structuralisme ( des mythes) pour développer que toutes les sociétés se valent. Dans Races et Histoire, il exprime l'idée que toutes les sociétés sont différentes, chacune répondant à ces propres normes , codes... Seulement, le fait que ces différences aient servi à montrer qu'une société soit supérieur à une autre est une erreur. Le fait de juger une autre sociétés à partir des critères de sa propre société est une erreur, une aberration (C'est tout la démarche ethnologique que 'on peut décrire ici), qui conduit à l'ethnocentrisme... Oui effectivement c'est vertueux de dire cela, n'oublions pas que Races et histoire est une commande de l'UNESCO... C'est tout de même bien plus efficace que tous les pamphlets anti-racistes que nous connaissons aujourd'hui, et c'est bien plus profond. En gros, on juge des sociétés sans les connaître, ou plutôt sans les comprendre et on dit qu'elles sont primitives... Non les sociétés ne se valent pas, mais aucune n'est supérieur à une autre, puisque le fait même de le dire conduirait à de l'ethnocentrisme... L'ethnologie est un humanisme! Je n'y voit pas une atteinte à la plus réalité des faces de l'homme, au contraire, c'est plutôt son acceptation.

J'ai lu Pierre Bourdieu rassure toi, je le connais même bien puisque ses théories sur les champs et plus particulièrement sur le champ politique est une des composante majeurs dans la formation épistémologique de mes recherches actuelles. Mais bref, Je ne suis pas tout à fait d'accord lorsque tu dis que en lisant Bourdieu on se rend compte que les structures sociales ne sont pas totalement déterminantes. Bourdieu est le sociologue et le théoricien de la domination. Pour moi ces théories sont extrêmement déterminantes, et c'est d'ailleurs le reproche majeurs que les sociologues actuels lui apposent. Bourdieu d'une certaine manière ni l'homme et sa capacité à se mouvoir d'un groupe social à un autre. La société est d'une certaine manière fixe, les rapports de dominations ne font que se reproduire. L'habitus est le socle de cette reproduction sociale, car il avant tout le produit de la socialisation familiale, et il sera en grande partie influencé tout au long de sa construction par celle-ci. L'individu n'a alors presque plus aucune marge de manoeuvre si ce n'est la subjectivation que l'on retrouve chez Foucault ou Rancière (mais pas chez Bourdieu) pour se mouvoir au sein de la société et se délier des chaines de la domination qui le contraignent dès sa naissance. (J'ai pas bien compris ton exemple d'habitus..)

Il reste néanmoins que Bourdieu et Lévi-Strauss sont d'immenses chercheurs qui auront marqués les sciences-sociales, et c'est en les discutant qu'a notre tour nous pouvons tenter de faire progresser nos disciplines respectives, sans jamais espérer que nos puissions les égaler. Comme tu l'as dit discuter de tout cela c'est discuter philosophie, anthropologie, géographie, sociologie et j'ajouterais Histoire, et c'est ce qui est merveilleux avec des auteurs pareils, car les sciences-sociales ne peuvent et se doivent se concevoir que de manières transversales, c'est en tous cas la conception que je m'en fais.

Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Jeu 25 Nov - 7:27

Je n'ai pas encore regardé le documentaire que tu as mis en lien, mais cela ne saurait tarder.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22786

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Jeu 25 Nov - 13:17

Fais attention, le documentaire est une version insolite dans lequel certains passages sont coupés (certains parmi les plus intéressants) et d'autres sont rajoutés.

En ce qui concerne ton intervention je la trouve très bonne, mise à part ton paragraphe 2 qui me semble une interprétation trop simpliste. En tout cas je n'ai pas ta connaissance sur L-S, et c'est pour cette raison que je vais lire ses oeuvres puis revenir plus tard!!

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Jeu 25 Nov - 15:25

Bonne lecture alors!
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 24 Avr - 15:30

Je signale la sortie d'un nouveau livre de Lévi-Strauss... Il s'agit de L'anthropologie face aux problème du monde moderne.

C'est en fait trois conférence qui ont été prononcé en 1986 à l'occasion d'un séjour en vacance.

Je n'ai lu pour l'instant que la première, mais c'est un véritable bonheur, c'est l'un des plus beau texte que j'ai lu depuis un petit moment. Je vous en conseille vivement la lecture, d'autant que c'est une magnifique introduction à l'anthropologie et à l'oeuvre de Lévi-Strauss en général.
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4647

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   Dim 24 Avr - 15:33

C'est au Seuil, dans la célèbre collection "La librairie du XXIe siècle". Un autre est aussi sorti dans le même collection: L'autre face sur la lune. Écrit sur le Japon, mais je ne l'ai pas encore ni acheter ni lu, donc je ne peux pas vous en parler.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE   

Revenir en haut Aller en bas
 

CLAUDE LÉVY-STRAUSS : L'ESPRIT DES MYTHES - HORS-SÉRIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: La géographie au quotidien :: Vient de paraître - Vos lectures-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit