Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 

AccueilAccueil  PortailPortail  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  
Participez au concours n°41 en postant votre photographie !

Partagez | 
 

 Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 28

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22696

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mar 18 Déc - 23:42


Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?




Le début de ma réflexion commence au-delà du sujet.

On a tendance à rappeler que la géographie est une discipline composite, un pied sur le socle des Sciences Humaines et Sociales, un autre sur celui des Sciences du monde naturel - pour reprendre une opposition formulée par Philippe Cibois et éviter celle plus classique entre le dur et le mou.

Mais depuis les années 1960 et la généralisation d'une "Nouvelle Géographie" qui utilisait les mathématiques et la physique comme outil et non plus comme objet, on assiste à un déplacement, à un desserrement progressif de la discipline vers les Sciences Humaines. Les thèmes des publications/thèses évoluent également et traduisent concrètement ce tournant épistémologique.

La Géographie Béhaviouriste des années 1970 puis le Cultural Turn des années 1980 confirment le décalage entre des géographes alors devenus minoritaires et tenants d'une géographie traditionnelle dite physique, et puis le gros des géographes qui s'adaptent et/ou impulsent le passage d'une Géographie Humaine généralisée à une Géographie Sociale systématique.

J'imagine personnellement une abscisse sur une droite affine avec une origine O. Puis une progression chronologique lorsqu'on s'éloigne de cette origine : des périodes passent, des repères s'effacent, les changements sont répétés. [Notre réflexion pourrait d'ailleurs aboutir à la formulation d'une telle "frise" - mais une frise en mouvement ou très précise.]

Car si la géographie a connu un glissement des Sciences de la Nature à celle de l'Homme, ce phénomène n'est pas irrémédiable et bien des géographes affirment - par effet de mode pour la plupart - la nécessité d'un retour à une géographie plus traditionnelle qui aurait pour objet d'étude la classique dichotomie "homme/milieu". A cet égard il est utile de lire les nouveaux programmes de Seconde et de Première Générale qui tentent, au travers du développement durable ou de l'aménagement du territoire, de contenter les uns et de rassurer les autres.

Être géographe aujourd'hui c'est accepter d'errer sur cette abscisse, c'est accepter de remettre en cause ses principes disciplinaires. Ainsi, sur un plan plus personnel, j'accepte d'obtenir un 2 ou un 3 à l'oral de l'agrégation car je ne vois plus où l'on va et j'ai conscience que, moi-même, je suis totalement perdu.

Surtout, après cette courte réflexion on pourra s'interroger de la manière suivante :

La place de la géographie dans les Sciences Humaines dépend-t-elle de facteurs qui viennent de l'extérieur (relation Sciences de la Nature/Sciences Humaines) ou de l'intérieur (suivant les évolutions intrinsèques aux autres disciplines dudit regroupement informel) ? Vous aurez compris que j'opte pour l'exogène.


On pourra évidemment réfléchir sur les liens qui unissent ces Sciences Humaines et essayer de mettre à jour des thèmes transversaux. Seulement la réelle problématique reste : quelle est la spécificité de la géographie au sein des Sciences Humaines ? Et là, on comprendra peut-être mieux pourquoi ma réflexion est partie d'aussi loin...

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com


Dernière édition par Thibault Renard le Mer 19 Déc - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

MF

Hécatée de Milet
Hécatée de Milet


Féminin

Nombre de messages : 10

Localisation : Clermont Ferrand

Réputation : 40

Points : 2570

Date d'inscription : 07/09/2010
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mer 19 Déc - 1:52

Bonjour Thibault et tous les lecteurs du forum,

La spécificité de la géo, pour faire bref .... c'est l'espace !

Pour replonger la réflexion dans l'ensemble des sciences humaines, il faut préciser que pendant que la géo connaissait un "cultural turn", les autres disciplines des sciences humaines mais aussi arts et littérature ont vécu un "spatial turn" très affirmé même s'il s'est réalisé dans un premier temps sans relation étroite avec ceux dont c'est la spécialité, les géographes. Je vous recopie ci-dessous un bout de texte qui résume les principaux "moments" de ce tournant.

"La globalisation et la prise de conscience de la transformation spatiale du monde a conduit les sciences humaines et sociales (histoire, littérature, anthropologie, sociologie, droit …), depuis les années 1980 surtout, à effectuer un « tournant spatial » (Soja, 1989), à considérer que l’espace est fondamentalement une composante de la complexité du social. Ce « tournant géographique » (Lévy, 1999) a eu un impact sur les contours des différentes sciences sociales ainsi que sur leurs relations réciproques, tandis que dans le même temps la géographie, discipline de l’espace, effectuait quant à elle un « tournant culturel », la conduisant à s’interroger sur les représentations individuelles et collectives du monde ou sur les imaginaires spatiaux. L’intérêt général porté à la spatialité a donc permis des rapprochements, un dialogue entre disciplines, et même la naissance de nouveaux vocables et concepts ; ainsi a-t-on vu émerger la géohistoire (Grataloup, 1996 ; Reynaud, 2001), l’archéogéographie (Chouquer, 2008), l’ethnogéographie (Claval et Singaravelou, 1995), la géopoétique (White, 1989), la géocritique (Westphal, 2007), la géophilologie (International Workshop « Geophilologie », Erfurt, juin 2010) et s’affirmer depuis vingt ans une géographie littéraire à la diffusion de laquelle a largement contribué Marc Brosseau (1996). Michel Collot, promotteur du projet Vers une géographie littéraire de l’EA 4400 (Ecritures de la modernité ; http://geographielitteraire.hypotheses.org ) a retracé récemment l’historique de cette géographie littéraire « consacrée l’inscription de la littérature dans l’espace et/ou à la représentation des lieux dans les textes littéraires » (2011) tandis que Christine Baron (2011) en explicitait les fondements théoriques et les problèmes épistémologiques".

Éventuellement, pour celles et ceux que cela intéresserait, les références complètes des deux premiers ouvrages qui évoquent ce "spatial turn" :
LÉVY, Jacques (dir.) (1999), Le tournant géographique : penser l’espace pour lire le monde. Paris, Belin, 398 p.
SOJA, Edward, (1989), Postmodern Geographies: The Reassertion of Space in Critical Social Theory. London : Verso Press, 266 p.
Auxquels j'ajoute les deux bouquins de Franco Moretti qui sont en train de révolutionner la discipline littéraire !
- Atlas du roman européen (2000)
- Graphes, cartes et arbres (2008)
Si ce ne sont pas des titres de géographie !!!!

Depuis que tout ce petit monde a découvert que la géographie est spécialisée dans l'étude de la spatialité (de tout phénomène), et qu'en plus elle est également capable d'articuler ces phénomènes à diverses échelles, c'est un peu cocasse, mais personne ne peut plus se passer d'un géographe pour organiser un colloque, répondre à un appel à projet ou "moderniser" une formation (expériences vécues au cours des dernières semaines !!). Ce qui est donc plutôt réjouissant.

Amitiés
(et mes félicitations pour tout le travail réalisé sur ce site)



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Menditar

Ératosthène
Ératosthène


Masculin

Nombre de messages : 86

Âge : 25

Localisation : Paris

Réputation : 221

Points : 3029

Date d'inscription : 06/12/2011
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mer 19 Déc - 13:35

Effectivement, la géographie est la discipline qui s'intéresse à l'espace, mais je ne pense pas qu'elle soit la seule (et heureusement !). Déjà, parce que la géographie ne s'intéresse pas à tout les espaces. Je pense ici essentiellement à l'échelle de l'espace domestique. Pendant longtemps, cette échelle a été délaissé par les géographes au profit des sociologues, ethnologues, anthropologues... Ce n'est que depuis peu de temps, et grâce au travail de géographes comme B. Colignon qu'on s'intéresse à ce type d'espace.
Ensuite, parce que je pense que la notion d'espace est utilisée depuis longtemps par les autres disciplines. Pour reprendre les mots de l'introduction du live La dimension spatiale des inégalités (I. Backouche et alii, 2011, PUR) : "Même si la géographie (humaine) se définit parfois comme "science de l'espace", cet espace nécessairement social n'est pas, et ne peut pas être, une propriété exclusive de la discipline. Les autres sciences sociales croisent d'ailleurs depuis longtemps la question de l'espace."

Bien sur, traditionnellement, on nous répète que la géographie est la discipline de la spatialisation et de l'analyse multiscalaire. Mais c'est oublier que lorsqu'on spatialise, on spatialise un espace chargé d'histoire, de symbole, de transformation... Bref, un espace déjà humainement informé, pour reprendre les mots de C. Chivallon. Et qu'on ne peut en rien séparer, qu'on ne peut en aucun cas découper une portion de territoire en oubliant toutes ces dynamiques qui l'animent et l'ont animé.

Par ailleurs, je pense qu'il faut en finir avec l'éternel débat géographie physique/géographie humaine. Il s'agit d'une seule et même discipline, avec différents champs, tout comme l'histoire ou la philosophie. D'ailleurs, les 2 sont fortement liées. Par exemple, lors de la réalisation d'une carte de vulnérabilité territoriale, on prendra en compte, bien sur, l'aléa, avec des géomorphologues, des géologues, des hydrophysiciens, mais on fera aussi appel à des aménageurs, des architectes, des sigistes, etc... Tout est lié, il me semble.

Du coup, pour la place de la géographie, je pense qu'elle s'inscrit dans un champ très large bien sûr, allant du plutôt physique au plutôt humain, mais en restant toujours social. L'analyse du géographe est pertinente, pour spatialiser par exemple, mais n'est pas suffisante. Je pense que l'avenir est vers le travail pluridisciplinaire, et non pas vers le chacun pour soi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dream-Your-World

Hécatée de Milet
Hécatée de Milet


Féminin

Nombre de messages : 10

Âge : 22

Localisation : France

Réputation : 0

Points : 1907

Date d'inscription : 13/12/2012
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mer 19 Déc - 15:41

Bonjour à tous !

Je me permet d'apporter un regard différent, un regard plus ''jeune'' et loin d'être géographe. Je m'explique, je suis actuellement lycéenne. Et aux questions : "quelle est la spécificité de la géographie au sein des Sciences Humaines ?" ou "Quelle est la place de la géographie dans les sciences humaines ?", je n'ai aucune réponses toutes faites.

J'aurais envie de répondre que la géographies à une place importante dans les sciences humaines,car c'est l'étude des populations, des comportements humains, de leurs évolutions. Mais les programmes de géographies rimes aussi avec sciences naturelles (géologie, écologie) ou encore mathématiques.

Mais, au fond, je suis d'accord avec Menditar. La géographie n'est pas seulement une sciences physique ou un science humaine. Selon moi, (et ma connaissance réduite du sujet), la géographie est une science à part.

D'après mes lectures sur les différentes licences, les masters et les témoignages d'étudiants, une personne passionnée par la géographie n’étudiera pas particulièrement un domaine scientifique, mais il les prendras tous en comptes pour bâtir une réflexion solide. Et c'est là qu'est la particularité de la géographie. Cette manière qu'elle a d'être un peu a part et de tout rassembler.

C'est peut-être cette caractéristique qui la rend si méconnu. Au lycée et collège la géographie est une petite partie du programme. Bien souvent, elle ne passionne ni les élèves, ni les professeurs. Pourquoi ? Je pense que c'est parce qu'elle est difficile à définir. Quand dans mon entourage lycée, je dis que j'envisage de faire des études de géographie, on me regarde bizarrement. Pas parce que je suis dans un parcours S et que j'aurais mieux fait d'aller en L ou ES pour coller plus facilement à l'aspect science sociale. Mais parce que personne ne sait vraiment ou mène un tel parcours... Bref, je m'égare un peu de la question.

En quelques mots pour répondre à Thibaut, la géographie a certes une place définie dans les sciences Humaines et dans les sciences ''Physique''. Mais pour moi elle serait plus à sa place dans une catégorie à part ou le coté humain et scientifique on une place également. Et c'est ce mélange qui ,selon moi, en fait toute la spécificité.

Voilà, voilà ce n'est que le simple avis d'une lycéenne Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Menditar

Ératosthène
Ératosthène


Masculin

Nombre de messages : 86

Âge : 25

Localisation : Paris

Réputation : 221

Points : 3029

Date d'inscription : 06/12/2011
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Ven 28 Déc - 16:53

Juste un petit lien vers une conférence de l'éminent M. Roncayolo, avec une réflexion large sur la géographie, sa place au sein des sciences sociales, ses évolutions, ses paradoxes, etc....

http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/la_geographie.949

Une piste pour ce débat !
Revenir en haut Aller en bas

Gmr

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 1

Âge : 29

Localisation : Cameroun

Réputation : 0

Points : 1631

Date d'inscription : 08/01/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mar 8 Jan - 14:08

Étant donné que la Géographie est une science à la fois explicative et descriptive des relations et des rapports entre les Hommes et leur environnement, nous pouvons dire qu'elle occupe une place importante voire cruciale au sein des Sciences Humaines.
Revenir en haut Aller en bas

Nabestai M.

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 1

Âge : 27

Localisation : Cameroun

Réputation : 0

Points : 1631

Date d'inscription : 08/01/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mar 8 Jan - 14:41

La géographie est une science fondamentale et primordiale car elle étudie la société, l’individu, son milieu et l'espace qui nous entoure. Au vue de tout nous dirons qu'elle est une Science Humaine.
Revenir en haut Aller en bas

aertry

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 3

Âge : 24

Localisation : France

Réputation : 10

Points : 1746

Date d'inscription : 03/01/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Jeu 17 Jan - 15:14

Bonjour à tous!
Je ne suis qu'en première année de géographie mais je me permet de donner un avis sur la géographie.
Personnellement je pense que une approche peut être assez contributrice dans ce débat, l'étude du vocabulaire de la géographie.
Une des particularités de la géographie c'est d'avoir un vocabulaire qui puisse s'appliquer aussi bien dans les sciences sociales que dans les sciences dites "dures", je prend par exemple le mot "paysage". Ce terme à provoqué et suscite toujours des débats au sien de la géographie par son utilisation, (je pense que la majorité d'entre nous savent de quoi je parle si non MP Smile) mais son évolution à fait que ce terme peut aussi convenir quand même tant aux géographes humains que géographes physiciens par les fonctions qu'on peut lui attribuer (on parle bien de paysage cadre de vie, de paysage "naturel", de paysage civilisation, ect...)
Honnêtement je pense que par les temps qui courent la géographie doit encore trouver sa place entre sciences dites dures et sciences sociales, car je crois personnellement que nous sommes dans une époque où il est besoin de trouver une utilité "concrète" aux sciences (comme la physique) et donc que le place de la géographie en dans les ciences sociales est en train de passer dans une phase un pzeut plus concrête
Revenir en haut Aller en bas

rainbow

Hécatée de Milet
Hécatée de Milet


Féminin

Nombre de messages : 15

Âge : 47

Localisation : Belgique, Bruxelles

Réputation : 10

Points : 1761

Date d'inscription : 27/01/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Dim 27 Jan - 9:38

Avant de rencontrer mon mari, qui est français, j'ai toujours considéré la géographie comme faisant partie des sciences et non des sciences humaines, vu qu'en Belgique, elle est en faculté des sciences et on étudie autant la géographie physique qu'humaine... donc quelque part sa place est entre les sciences humaines et les sciences pures, la partie géographie humaine dans les premières, la partie géographie physique dans les secondes... quoi que je pense que ces deux parties ne vont pas l'une sans l'autre.
Revenir en haut Aller en bas

Noisettes

Hérodote
Hérodote


Féminin

Nombre de messages : 33

Âge : 33

Localisation : Paris

Réputation : 50

Points : 2079

Date d'inscription : 05/02/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mer 6 Fév - 13:12


Si je me réfère à étymologique du mot "géographie" qui signifie "description de la terre" en grec ancien ("gé"= "terre" et "graphein"= "écrire"), la but premier de la géographie est de décrire l'espace physique (paysage, milieux...) dans lequel évoluent les sociétés humaines. Mais l'évolution de la discipline au cours des siècles a fait que la géographie, en plus de s'intéressée à la description de l'espace physique à proprement parler, s'est intéressée à l'organisation des sociétés humaine et de leurs activités au sein de cette espace géographique.

La géographie a autant sa place dans les sciences humaines, car elle explique les corrélations entre l'organisation des sociétés humaines et leurs activités au sein au sein d'un ensemble territorial que dans les sciences dite "exactes" car elle fait appelle à des disciplines du champs des sciences de la terre comme la géologie déterminer la nature d'une roche, la climatologie ou la biologie pour expliquer la répartition de la faune et de la .
Revenir en haut Aller en bas

Noisettes

Hérodote
Hérodote


Féminin

Nombre de messages : 33

Âge : 33

Localisation : Paris

Réputation : 50

Points : 2079

Date d'inscription : 05/02/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mer 6 Fév - 13:12


Si je me réfère à étymologique du mot "géographie" qui signifie "description de la terre" en grec ancien ("gé"= "terre" et "graphein"= "écrire"), la but premier de la géographie est de décrire l'espace physique (paysage, milieux...) dans lequel évoluent les sociétés humaines. Mais l'évolution de la discipline au cours des siècles a fait que la géographie, en plus de s'intéressée à la description de l'espace physique à proprement parler, s'est intéressée à l'organisation des sociétés humaine et de leurs activités au sein de cette espace géographique.

La géographie a autant sa place dans les sciences humaines, car elle explique les corrélations entre l'organisation des sociétés humaines et leurs activités au sein au sein d'un ensemble territorial que dans les sciences dite "exactes" car elle fait appelle à des disciplines du champs des sciences de la terre comme la géologie déterminer la nature d'une roche, la climatologie ou la biologie pour expliquer la répartition de la faune et de la flore .
Revenir en haut Aller en bas

tekojoseph.atakpla

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 3

Âge : 25

Localisation : lomé

Réputation : 0

Points : 1618

Date d'inscription : 13/03/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mer 13 Mar - 23:32

La géographie a une place importante dans les sciences humaine car alla permet de localiser dans l'espace les évènements par exemple le nord c'est un concept géographique donc certaines sciences comme l"histoire la sociologie ne peuvent se passer de la géographie pour ne citer que ceux la .
Revenir en haut Aller en bas

tekojoseph.atakpla

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 3

Âge : 25

Localisation : lomé

Réputation : 0

Points : 1618

Date d'inscription : 13/03/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mer 13 Mar - 23:37

la géographie par sa définition a pour objet l'observation la description l'explication des phénomènes bio géographiques.physiques et humaines donc a une relation avec les autres sciences humaines.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 28

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22696

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Jeu 14 Mar - 16:15

Quel argumentaire!

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
avatar

Menditar

Ératosthène
Ératosthène


Masculin

Nombre de messages : 86

Âge : 25

Localisation : Paris

Réputation : 221

Points : 3029

Date d'inscription : 06/12/2011
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Jeu 14 Mar - 16:20

Juste comme ça, je reviens un peu sur ce débat et je me demande si il est vraiment utile de s’interroger sur la place légitime ou non de la géographie au sein des sciences sociales. En effet, la géographique existe (on ne peut pas le nier !), et je pense justement qu'elle gagnerait à s'affranchir de ce genre de "case" dans laquelle on veut faire rentrer les disciplines.

Je pense au contraire que la géographie ne rentre dans aucune petite boîte, parce qu'elle peut aller dans toutes les autres en même temps. Physique bien sûr qu'elle l'est, avec la climatologie, l'océanographie, la géomorphologie ; de même pour le côté social et, de plus en plus, humain.

Pourquoi donc vouloir à tout prix se rassurer en s’insérant dans un cadre qui risque au contraire de restreindre les champs d'études de la géographie ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 28

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22696

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Sam 16 Mar - 16:26

Bien résumé! Est-ce que tu pourrais faire une synthèse des discussions sur ce débat qu'on a eu pour en proposer une version pour le site penserlespace.com ? Comme ça j'en ouvre un autre. On pourrait en faire un sur les formations des universités françaises ou autre.

Géographiquement

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com


Dernière édition par Thibault Renard le Sam 16 Mar - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
avatar

Menditar

Ératosthène
Ératosthène


Masculin

Nombre de messages : 86

Âge : 25

Localisation : Paris

Réputation : 221

Points : 3029

Date d'inscription : 06/12/2011
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Sam 16 Mar - 17:42

Je peux essayer de faire ça oui, mais il va me falloir un petit délai, je suis pas mal pris par les cours en ce moment ; dès que j'ai un petit moment je veux bien m'en charger
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 28

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22696

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Sam 16 Mar - 17:50

Ok ça marche, tiens moi au courant. Tu n'auras qu'à la mettre directement sur penserlespace.com en suivant le petit tuto suivant :

Tuto

Si tu as besoin d'aide : thibault-renard@hotmail.fr

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

julien.bani

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 4

Âge : 27

Localisation : parakou(BENIN)

Réputation : 0

Points : 2038

Date d'inscription : 10/12/2011
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Jeu 21 Mar - 18:03

La géographie est par sa méthodologie qui consiste à observer, décrire et apporter d'explication aux phénomènes observés, comme une Science d'où les autres viennent tirer leur substance. Elle permet par ces différentes branches dont la géohumaine, la géophysique et la cartographie à donner une vision globale du monde et expliquant la nature telle qu'on la conçoit. Elle est une Science qui sans elle, aucune route ne sera trouvée sur l'univers et la terre. Elle a permit de là une découverte et l'exploration à travers le monde a permis de découvrir, d'inventer et de renover. Grâce à la géographie aujourd'hui, la technologie de l'information et de la communication a pu être le phare et l'incontournable outil du XXIe Siècle. Que faut-il faire alors sans passer par cette Science? D'après une observation à travers le monde, les pays développés ont emprunté les outils de la géographie tels les contraintes de la nature, les avantages et autres pour structurer leur société et apporter un sens à cette dernière par l'apport d'autres Sciences Sociales. On peut par exemple penser à la sociologie pour étudier le comportement des êtres humains sur une portion précise de la surface. Apporter les ressources nécessaires et observer de là les maladies qui pourront peut-être entravées cette population et appeler la Médécine pour le traitement. Donc, d'après cette brève analyse, nous pouvons dire que la géographie est une Science carrefour. BANI Julien.
Revenir en haut Aller en bas

Suigyoku12

Hérodote
Hérodote


Masculin

Nombre de messages : 31

Âge : 29

Localisation : Lyon

Réputation : 0

Points : 1837

Date d'inscription : 26/03/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mer 27 Mar - 3:54

La géographie est pour moi tant une science humaine qu'une science de la nature puisqu'elle a pour entreprise d'étudier la surface de la terre, avec l'homme au coeur du propos.

D'ailleurs je ne vois pas comment faire de la science humaine sans parler de nature, d'environnement et de milieu, mais ça c'est un autre débat. "L'homme est la nature prenant conscience d'elle-même" écrivait judicieusement Reclus. L'étude des civilisations humaines implique l'étude des milieux. L'étude des milieux (humains) étant au coeur de la géographie, elle est donc une science humaine, qui se veut globale, s'appuyant sur les avancées d'autres sciences pour avancer vers la compréhension du monde. La géographie c'est peut être l'étude de l'espace (encore qu'aucun géographe n'en définisse clairement les limites), mais assurément l'étude des milieux en tant que phénomènes sociaux et naturels, observables directement par le terrain, ou indirectement par la conscience dont le changement et la permanence en font leur eccéité.

On peut lire d'ailleurs à ce sujet l'excellent article de Claude Raffestin sur la question de permanence et changement : http://archive-ouverte.unige.ch/downloader/vital/pdf/tmp/49709281vh93dfne6egua2pgj3/out.pdf Enjoy Wink
Revenir en haut Aller en bas

nkoulou mezui luigi

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 4

Âge : 31

Localisation : gabon

Réputation : 0

Points : 1551

Date d'inscription : 01/04/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Lun 1 Avr - 12:21

Pour moi, la question que je me pose ou que je me suis posée est la suivante:Existe t-il réellement une science de géographique? le fondemement de ma question part d'un constat. étant en fac et plus précisement au département de géographie, tous les enseignants qui m'ont tenu avaient chacun d'eux une spécialité dans une science autre que la géographie. certains en biogéographies, climatologie, géomorphologie, géologie, activités littorale et maritimes etc, d'autres en géographie urbaine, démographie, géographie culturelle, géographie de la santé etc. Au regard de toutes ces différences et particularité, je me suis dit, qu'il n'y avait vraiment pas une science appélée géographie. ou si elle existait, qui devrait porter l'étiquette du géographe?
Revenir en haut Aller en bas

rainbow

Hécatée de Milet
Hécatée de Milet


Féminin

Nombre de messages : 15

Âge : 47

Localisation : Belgique, Bruxelles

Réputation : 10

Points : 1761

Date d'inscription : 27/01/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Sam 20 Avr - 11:17

C'est en effet une science éclectique, c'est ce qui en fait sa richesse (et c'est ce que j'apprécie)... beaucoup de sciences sont ainsi remplies de spécialités et sous-spécialités... ce n'est pas pour cela que cela ne forme pas une science à part entière...
Revenir en haut Aller en bas

nkoulou mezui luigi

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 4

Âge : 31

Localisation : gabon

Réputation : 0

Points : 1551

Date d'inscription : 01/04/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Mar 23 Avr - 12:53

le préambule de mon propos commence par une interrogation qui est la suivante: " Existe-t-il une science à part entière appelée géographie? " A mon sens, le fondement de ma question n'est pas fortuit. En effet, durant mes années en fac, plus précisément au département de géographie, tous les enseignants qui m'ont tenu avaient des spécialités ailleurs, c'est à dire dans d'autres sciences. certains en géomorphologie, climatologie, géologie, pédologie, activités littorales et maritimes etc, d'autres en démographie, géographie urbaine,en statistiques, etc. Aussi jeune que j'étais en première année, j'étais toujours dans le doute sur l'existence d'une science appelée géographie. au finish, je me suis dit que cette science n'existe pas. ou, si elle existait qui a l’amabilité de s'auto proclamer géographe? je voudrais en effet, éclairage sur cette interrogation.
Revenir en haut Aller en bas

noungue tchanseu

Anaximandre
Anaximandre


Féminin

Nombre de messages : 1

Âge : 37

Localisation : cameroun

Réputation : 0

Points : 1509

Date d'inscription : 10/05/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Ven 10 Mai - 22:26

la geographie est la mere de toutes les disciplines sociales.en effet c'est la seule discipline ayant d'abord appartenue aux sciences humaines ensuite aux sciences sociales. ses multiples branches ont mis en valeur l'interdisciplinarite qui existe au sein de la matiere. ses deux grandes branches que sont la geographie physique et geographie humaine.
l'interdiciplinarite au sein de la geographie a conduit certains auteurs a considerer une fission de la discipline.cependant il est a considerer que la decomposition de la geographie est pour une meilleur comprehension des problemes des hommes et solutions inherentes.
Revenir en haut Aller en bas

Theophilius

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 1

Localisation : Italie

Réputation : 0

Points : 1461

Date d'inscription : 27/06/2013
MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   Jeu 27 Juin - 19:55

Quelqu'un s'est-il demandé ici s'il pouvait, en droit, exister une science humaine, une science sociale... au delà même de la géographie?

« La Nature est ensemble de lois » disait, je crois, Boutroux : si ce n'est lui c'est un autre. Bref, si j'ai bien compris, ce qu'on appelle géographie physique est la partie scientifique de la géographie : climatologie, géologie etc.. Le reste est alors délaissé aux "sciences" humaines, la démographie, la géoéconomie, géoculture, géopolitique notamment. En tant que sciences ces domaines sont sensés énoncer des lois à partir des tendances qu'ils relatent ; par exemple, je ne sais pas moi... la migration pendulaire, l'hypermobilité chez Knafou, le phénomène urbain des villes nord-américaines... Bon. Mais il s'agit de cette éternelle tendance à vouloir établir des lois, une causalité, à vrai dire. Car de l'autre côté, en tant qu'humaines (ou sociales pour certaines), ces "sciences" portent sur le seul objet de la Nature qu'on saura considérer comme libre, s'il en est - et très vraisemblablement, c'est le cas, car l'homme agit presque autant sur la nature, que la nature n'agit sur lui. Toute science humaine est impossible, car dès qu'elle traite de l'homme, elle l'étudie en tant qu'objet et ne saisit de lui que sa part compréhensible, qu'il a de commun avec le reste de la nature. Dès lors, elle n'est plus humaine, cette science, puisqu'elle saisit l'homme par là où il se trahit, par là où il n'est pas homme mais, au mieux, grand mammifère. J'espère être compréhensible, j'emploie des idées qui me semblent évidentes, mais qui pourraient poser des difficultés à un lecteur qui leur serait extérieur. J efais de mon mieux.

En bref, pas de science qui touche à l'homme en tant qu'homme, car sa spécificité est justement d'être capable de s'émanciper des lois de la nature, sans toutefois créer une nouvelle nature, soumise à de nouvelles lois.

Là la géographie trouve sa place, si elle est menée à bien. Je ne parle pas de géographie physique - qui est la seule géographie scientifique - mais de la géographie qui porte sur l'homme. De même que l'histoire pense l'homme dans le temps, la géographie pense, entre autres, l'homme dans l'espace. Pour la majeure partie, bien sûr, puisqu'on ne peut pas penser le temps sans espace et vice-versa. Aussi le domaine transversal à toutes les géographies semble être la cartographie. Au delà, sa diversité commence, et les sociologues s'en emparent pour lui coller le titre pompeux et malvenu de science. Mais il n'y a qu'à ouvrir une carte pour se rendre compte à quel point cette idée est faussée : le géographe consciencieux relèvera des tendances, (installation d'habitation pour telle ou telle raisons etc.) mais ne devra jamais sombrer dans l'idée qu'il découvre des vérités : il n'y a pas de "facteurs" nécessaire à l'installation d'une population, par exemple, du fait de tel relief. Tous les facteurs peuvent être effectifs sans que le phénomène n'advienne, de même que le phénomène peut advenir là où on ne s'y attend pas, et là on découvre d'autres raisons qu'on définit comme d'autres facteurs récemment découverts. Non. La géographie, aussi bien dans sa spécificité cartographique que dans sa volonté de penser l'homme lorsqu'elle pense l'espace (elle pense l'homme dans l'espace) doit s'assumer comme une compilation de données, comme une casuistique experte et subtile. Plus largement toutes les sciences humaines devraient prendre cette conscience, cette éthique, même, mais la géographie en est le paradigme le plus affirmé : celui du petit rectangle inexpliqué et inexplicable au beau milieu de la carte, de la route isolée qu'on explique par une anecdote héréditaire et propriétaire. Les considérations larges nous éblouissent et rendent les similarités frappantes, mais le détail sensible dé-systématise cette illusion. Là où la molécule chimique sera toujours la même dans un même contexte, le cartographe contemple sur ses relevés la trace qui marque que l'humain et sa liberté sont passés par là.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Débat des mois de décembre 2012 : Quelle place pour la géographie au sein des Sciences Humaines ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: La géographie au quotidien :: Débat mensuel-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit