Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 

AccueilAccueil  PortailPortail  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  
Participez au concours n°41 en postant votre photographie !

Partagez | 
 

 Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Fuxéen

Pythéas
Pythéas


Nombre de messages : 53

Date d'inscription : 17/03/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Mar 2 Avr - 19:05

bonjour, j'ai complètement foiré ces écrits. Je n'avais qu'une semaine pour étudier les questions de géo ce qui m'a obligé à des impasses monumentales.

Pour l'histoire, je me pâmais de tomber sur un sujet de médiévale mais je confirme les propos de sorcere : peu de personnes voulait tomber sur cette matière.

Pour sociétés coloniales, j'ai mis 4h30 à réfléchir sur le sujet... et ma copie pondue était à minima, contrairement aux redoublantes de P1 qui y vont comme des bourrins (je suis complètement admiratif).
La problématique tournait autour d'un statut de la guerre qui varie et rend compte d'un jeu de domination plus subtil que la simple relation dominateurs/dominés.

I - les sociétés coloniales face à la guerre comme expression de la domination coloniale (= cadre domination/dominés).

II - les sociétés coloniales face à la guerre comme facteur de modification et de complexification sociale = au delà de la simple binarité colonisés/colonisateurs (l'idée des sociétés complexes de Balandier).

III - les sociétés coloniales actrices : la guerre comme voie de l'émancipation (renversement de la perspective).

Arnau : tu es trop modeste. Tes plans et propositions font de toi un candidat qui a toute ses chances.
Revenir en haut Aller en bas

Arnau

Hérodote
Hérodote


Masculin

Nombre de messages : 37

Âge : 37

Localisation : Strasbourg

Réputation : 0

Points : 1945

Date d'inscription : 06/07/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Mer 3 Avr - 22:13

Fuxéen a écrit:
Arnau : tu es trop modeste. Tes plans et propositions font de toi un candidat qui a toute ses chances.

Pour le coup, j'aimerais être trop modeste. Je connais surtout mes limites et je suis plutôt, en général, une brute aux écrits.
En l'occurrence, j'ai foiré ma copie de contempo et mon ESD. C'est certain. Quant à mes autres copies de géo, elles sont très moyennes. Je ne me fais donc pas beaucoup d'illusions. Mais si j'avais tord, ce serait avec un vrai plaisir que je te payerais un verre, une fois à Paris.

______________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Fuxéen

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 53

Âge : 37

Localisation : Midi-Pyrénées

Réputation : 10

Points : 2144

Date d'inscription : 17/03/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Jeu 4 Avr - 3:18

Bonsoir, je reprends en vrac certains des éléments que vous avez évoqués ici même.
La bibliographie favorisait une approche sociologisante, que le focus sur Balandier confirmait totalement. Dans ces conditions, la question de la guerre m'a aussi surpris. Je l'avais totalement zappée.

En parallèle, il ne s'agissait pas tant de la guerre et des opérations que des sociétés coloniales elles-mêmes. J'ai personnellement traité la question de manière très sociologisante malgré tout.
Maintenant, à tête de reposée, je pense que le "Face à" insistait davantage sur le côté "unidirectionnel" de la relation et excluait, me semble-t-il, une approche interactionniste des deux termes "sociétés coloniales" et "guerre".


Pour caricaturer, le "face à" invite à poser la question de la société coloniale comme "acteur" qui affronte un phénomène qui pose problème. Cela suppose un diagnostic, un descriptif des effets, des réactions, des attitudes, des comportements, des stratégies d'opportunisme, de contestation, etc.
Pour caricaturer encore, on aurait pu adopter une démarche assez universelle du type :
- les sociétés coloniales VICTIMES de la guerre
- les sociétés coloniales REAGISSENT diversement aux guerres : volontariat, conscription, acceptation, refus, contestation.
- les sociétés coloniales SE REAPPROPRIENT la guerre pour se libérer de la tutelle coloniale.

Arnau pour une personne qui pense avoir loupé son épreuve, je trouve que 15 pages, c'est vraiment beaucoup. Je n'ai jamais rédigé plus de 12 p depuis l'an dernier. Vue la qualité des brouillons que tu partages avec nous (je me sens particulièrement à la traîne quand je te lis), tu n'as pas de souci à te faire me semble-t-il. Je n'oublie pas ta proposition de verre à Paris si tu es admissible. Il va falloir se fixer ça très vite. Smile

J'ai aussi éprouvé une difficulté vis à vis des guerres de conquête, partant du principe que les sociétés coloniales doivent être déjà constituées quand on parle de guerre. Je n'aurais pu assumer la pirouette réthorique de Thibault concernant la fabrication des sociétés coloniales par la guerre. Je n'ai donc évoqué ces guerres de conquête que lorsqu'elles impliquent d'autres sociétés coloniales (ex : envoi de tirailleurs sénégalais en Indochine).

Je partage aussi le sentiment de déception face à un sujet qui semblait trop militaire et éloigné des orientations très sociales prises dans les manuels. Mais le "Face à" invitait peut-être à jouer davantage sur la société que sur la guerre en tant que telle, enfin c'est comme cela que je le comprends.

Les 10 pages sur l'Atlande sont particulièrement denses et pouvaient énormément alimenter la dissertation... Je ne sais pas dans quelle mesure les étudiants candidats ont bien étudié cette partie.

En revanche, je n'ai pu assumer l'idée de guerre comme créatrice de sociéés coloniales, car il est précisé dans la partie repère que la guerre n'est qu'une modalité de l'appropriation territoriale. La négociation et les traités jouent un rôle tout aussi important.

Thibault, tu évoquais : "Dans ces conditions c'est quasi impossible de lutter vs normaliens et prépa science po/Paris-I."
Les 2 centres de préparation de géographie sont l'ENS Lyon et l'institut de géographie à Paris qui est une préparation commune à 3 universités intramuros (Paris I-IV-VII).
Sciences-po est une préparation d'histoire à 100 % qui a juste accueilli un admis en géographie en 2011 et un en 2012. Ce n'est pas sa mission que de préparer à la géo.
La 3e prépa, c'était clairement l'ENS Ulm qui a fermé ses portes cette année, après celle de Nanterre. Sad
A Lyon III, les volumes de cours semblent costauds aussi ! Mais avec du recul, je me rends compte que ce sont des miroirs aux alouettes, et que le travail sur les manuels restent le plus important. Cela se vérifie constamment autour de moi.


Arnau :
> En ce qui concerne la médiévale, je crois surtout qu'ils
> n'ont pas voulu pénaliser les étudiants/profs qui n'ont
> pas accéder à une prépa agreg. Les manuels sont sortis tard,
> enfin, je devrais dire le manuel.
Tu sais, en 2011, il n'y avait pas d'Atlande pour préparer circulations internationales, et pourtant, c'est tombé à l'écrit pour les historiens. Beaucoup de profs ne juraient que par le Philippe Contamine sur la guerre au Moyen-Age.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22786

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Jeu 4 Avr - 15:12

Fuxéen a écrit:


J'ai aussi éprouvé une difficulté vis à vis des guerres de conquête, partant du principe que les sociétés coloniales doivent être déjà constituées quand on parle de guerre. Je n'aurais pu assumer la pirouette réthorique de Thibault concernant la fabrication des sociétés coloniales par la guerre. Je n'ai donc évoqué ces guerres de conquête que lorsqu'elles impliquent d'autres sociétés coloniales (ex : envoi de tirailleurs sénégalais en Indochine).


Arnau :
> En ce qui concerne la médiévale, je crois surtout qu'ils
> n'ont pas voulu pénaliser les étudiants/profs qui n'ont
> pas accéder à une prépa agreg. Les manuels sont sortis tard,
> enfin, je devrais dire le manuel.
Tu sais, en 2011, il n'y avait pas d'Atlande pour préparer circulations internationales, et pourtant, c'est tombé à l'écrit pour les historiens. Beaucoup de profs ne juraient que par le Philippe Contamine sur la guerre au Moyen-Age.

Tu paniques, c'est un trait de ton caractère. Je ne crois pas une seule seconde que tu ais pu louper ces écrits-là.

Comme je n'ai pas pris le temps de te répondre directement par mail je fais une pierre deux coups. Ma "pirouette rhétorique" est à mettre en lien avec ce qui tu dis en fin de message. Ils ont favorisé les profs en fonction, c'est indéniable mais c'est surtout logique. A tout casser, 100 personnes ont participé aux quatre épreuves et il en faut 70 pour aller à l'oral. L'équation est simple n'est-ce pas ?

Dès lors je pense qu'il s'agissait de faire comme on pouvait, les aspects sociaux-culturels ont été sacrifiés. En fait c'est l'intelligence de la question qui a été mise de côté. Déceler les transformations sociales et culturelles face à la guerre est bien trop complexe. Quelques copies se distingueront pour avoir orienté le sujet en ce sens - tu en fais certainement partie. Pour ma part et avec le temps qui m'était imparti, je ne pouvais faire qu'un plan simple et schématique. J'ai d'ailleurs fais des schémas.

Lorsqu'on travaille en lycée en tant que stagiaire et qu'on doit assumer plusieurs niveaux, difficile d'espérer. Les profs qu'ils envoient à l'oral s'y ridiculisent parce qu'ils ne peuvent pas tout faire, ils ne peuvent pas se démultiplier. Le travail mature l'esprit mais empêche le souci du détail. Qu'ils le sachent! Si je dois aller à l'oral, ce sera la tête haute. Que faire des espérances, que faire des exigences. S'ils nous veulent "normaux", moi je me veux moi-même. J'ai l'esprit de synthèse, plus les heures à veiller à la bougie à apprendre dates et faits. J'imagine l'ambiance, je vois les acteurs, j'ai un regard d'ensemble sur l'Histoire mais je n'ai plus le temps de creuser et de fouiller.

A ceux qui comme moi l'ont préparé sous Sarkozy je n'ai qu'une chose à dire : soyez stoïciens. Achetez le Manuel d’Épictète et attendez qu'on daigne de vous.

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

Arnau

Hérodote
Hérodote


Masculin

Nombre de messages : 37

Âge : 37

Localisation : Strasbourg

Réputation : 0

Points : 1945

Date d'inscription : 06/07/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Jeu 4 Avr - 18:03

"A tout casser, 100 personnes ont participé aux
quatre épreuves et il en faut 70 pour aller à l'oral. L'équation est
simple n'est-ce pas ?"

Qu'est ce qui te fait dire que nous ne sommes que 100 ? Dans mon académie, je peux te dire qu'on a été plus nombreux que d'habitude à composer.

@Fuxéen

Je trouve tes remarques très pertinentes. Et, globalement, je te suis sur toutes tes propositions :

"Pour caricaturer, le "face à" invite à poser la question de la société
coloniale comme "acteur" qui affronte un phénomène qui pose problème.
Cela suppose un diagnostic, un descriptif des effets, des réactions, des
attitudes, des comportements, des stratégies d'opportunisme, de
contestation, etc.
Pour caricaturer encore, on aurait pu adopter une démarche assez universelle du type :
- les sociétés coloniales VICTIMES de la guerre
- les sociétés coloniales REAGISSENT diversement aux guerres : volontariat, conscription, acceptation, refus, contestation.
- les sociétés coloniales SE REAPPROPRIENT la guerre pour se libérer de la tutelle coloniale."

Je suis totalement d'accord avec toi. J'ai essayé de le faire mais mal. J'ai compris trop tard ce qu'on attendait de ce sujet. Dommage...

"J'ai personnellement traité la question de manière très sociologisante malgré tout."

Je pense que c'était une bonne approche mais cet aspect était très difficile à aborder. Je m'y suis testé sur un paragraphe de même pas 10 lignes et j'ai stoppé net. Pourquoi ? Parce que c'était creux et qu'on tombait dans le verbiage pur et simple sans exemples, donc sans arguments. En plus, c'était d'autant plus difficile, qu'il ne fallait pas se tromper. Le processus de colonisation, ce n'est pas la guerre... Or sur ce sujet, l'assimilation était assez facile à faire.

Oui, j'ai gratté 15 pages. Mais c'est peu par rapport à ce que je fais d'habitude. Ma moyenne tourne plutôt autour de 20 pages. Surtout, je triche toute ma copie. Je traite le sujet en laissant penser que je connais plein de trucs. Un exemple ? Lorsque j'explique que les sociétés coloniales prennent les armes à cause de la colonisation (mise en place des impôts, spoliation des terres). Je cite certes le cas de la Sierra Leone et du départ de la révolte dans les campagnes et de la mort que cela entraine. Mais j'en profite aussi pour balancer le cas du poème anonyme intitulé l'impôt assommant datant de 1888 pour démontrer la lourdeur des impôts. Or, on est plus vraiment dans le sujet. En fait, sur toute cette copie, je louvoie, je fais genre je sais des trucs en les accrochant au sujet. Et, lorsque l'on fait cela, ce n'est jamais bon. En plus, le correcteur s'en rend vite compte.

On verra bien ce que cela va donner !

______________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Suigyoku12

Hérodote
Hérodote


Masculin

Nombre de messages : 31

Âge : 29

Localisation : Lyon

Réputation : 0

Points : 1927

Date d'inscription : 26/03/2013
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Sam 6 Avr - 19:35

Arnau a écrit:
Surtout, je triche toute ma copie. Je traite le sujet en laissant penser que je connais plein de trucs.

On peut aussi appeler cela, s'approprier le sujet Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 29

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 22786

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Sam 6 Avr - 20:46

Oui, qui ne le fait pas ? Smile

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

Fuxéen

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 53

Âge : 37

Localisation : Midi-Pyrénées

Réputation : 10

Points : 2144

Date d'inscription : 17/03/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Ven 12 Avr - 8:22

> Tu paniques, c'est un trait de ton caractère. Je ne crois
> pas une seule seconde que tu ais pu louper ces écrits-là.
Ah ? Tu dis les mêmes choses que M. Sauge-Merle. Mon pauvre, tu ne te rends pas compte du cas que je suis.
Cette année, je me suis juré de pas rééditer ma bravoure passée : bosser 10 jours avant les écrits. J'ai donc passé 5 semaines dont 1 mois sur l'histoire et malheureusement 6 jours en géo. En histoire, j'avais surtout travaillé de la médiévale.
Plus concrètement, afin que tu visualises la chose :
- la question de contemporaine m'a posé un problème tel que j'ai passé quasiment 5 heures à écrire seulement 2 pages de brouillon... c'est à dire un plan 1 (en 5 sous-parties...) puis j'ai tout recommencé pour un plan 2 vers 12h00. J'ai débuté la rédaction de mon intro vers 13h. Et je rédige 30 à 50 % moins vite que les gens autour de moi. Enfin, je ne savais rien sur les guerres, forcément. Et je n'ai pu compter sur l'histoire britannique de l'année dernière car je n'avais pas travaillé la question l'année dernière (sauf une chrono vite oubliée). Donc rien du tout sur les guerres mondiales, et j'ai exclu les guerres de conquête car les sociétés coloniales n'étaient pas encore constituées (mauvaise approche) tout comme je n'ai pas considéré le contrôle coercitif. De quoi pouvais-je alors parler ?
- sur l'Amérique du Nord, ça a été encore plus douloureux. Sur mes 6 jours de découverte du programme/lecture/apprentissage, j'ai passé 3 jours sur l'Amérique du Nord, mais uniquement à étudier les métropoles... Je n'ai donc rédigé que 5-6 pages, et un morceau de copie non rédigé. Complètement vide de sens. Et je n'ai pas su définir un espace de faible densité.
Alors, qu'en penses-tu ? Je n'ai pas râté mes écrits ?
Je fais un gros break actuellement. Pas la suite, je vais travailler non pas les oraux mais plutôt couvrir ce que je n'ai pas pu lire pour les écrits, afin de connaître davantage de quoi traite le programme.
Revenir en haut Aller en bas

Sorcere

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 208

Âge : 28

Localisation : Paris

Réputation : -9

Points : 4518

Date d'inscription : 27/07/2008
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Sam 13 Avr - 17:46

t'abuses pour le break Fuxéen, ça mérite une bonne fessée

______________________________________________
Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain.

Thomas d'Aquin
Revenir en haut Aller en bas

Fuxéen

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 53

Âge : 37

Localisation : Midi-Pyrénées

Réputation : 10

Points : 2144

Date d'inscription : 17/03/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Dim 14 Avr - 4:51

Oh, tu peux y aller ! Je suis tout dodu vu ce que j'ai ingurgité cette semaine... déprimé de penser que je n'ai vraiment cité aucune guerre en contempo (rien sur les guerres mondiales), le tout au milieu d'espaces de "faible densité" (champs de coton près de la "community", de colza, une heure de route au milieu de nulle part pour aller dans le downtown, etc). La DOUBLE-PEINE...
Revenir en haut Aller en bas

Arnau

Hérodote
Hérodote


Masculin

Nombre de messages : 37

Âge : 37

Localisation : Strasbourg

Réputation : 0

Points : 1945

Date d'inscription : 06/07/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Dim 14 Avr - 9:21

Fuxéen,

Honnêtement, je trouve tes remarques sur le forum très pertinentes. J'ai donc du mal à m'imaginer qu'elles ne le soient pas dans tes copies. D'autant, qu'à mon avis, tu as sans doute tiré ton épingle du jeu dans la 3ème épreuve. Il y a quelques années, j'ai connu une personne qui, à l'agreg d'histoire, n'était restée que 5h à la composition de géographie. Elle avait rendu 10 pages avec la carte de synthèse. Alors oui, elle a pris une caisse... mais largement compensée par les autres épreuves. Évidemment, elle ne le savait pas jusqu'à elle ce qu'elle trouve son nom sur publinet.

En ce qui concerne l'Amérique du Nord, on est, à mon sens, sur une épreuve où il s'agissait de bien réfléchir sur les notions de "densité" et de "faible densité". Or, vu ce que j'ai l'occasion de lire de tes posts, je suis persuadé que tu as fait une copie réfléchie. Et, après tout, est ce que ce n'est pas ce que l'on demande à l'agreg ? D'autant que les exemples et les arguments que tu donnes sont piles dans le sujet !

Maintenant, ce que tu ressens, je le comprends très bien. Je passe par là aussi.
Je n'ai rien touché depuis les écrits. Je suis déçu parce qu'avec un peu plus de temps (je suis en poste comme beaucoup d'ailleurs), j'aurais sans doute fait une fiche toute prête sur l'eau dans les conflits. Pour qui avait bien révisé, le sujet ne pouvait pas surprendre. La différence se fera clairement sur la qualité des croquis et des exemples. Et, en plus, j'ai écrit, mais c'est vrai pour toutes les preuves, comme un cochon...

La deuxième épreuve demandait deux qualités : de réflexion et de synthèse. Finalement, tout le monde, avec un minimum de culture, pouvait traiter ce sujet. Il était suffisamment large pour développer certains exemples qui faisaient illusion. Encore fallait-il les avoir...

L'épreuve d'ESD demande beaucoup d'entraînements... Pas évident, pour un type comme moi qui a découvert l'épreuve le jour J Laughing

Quant à la dernière épreuve, on a déjà pas mal glosé. Dans mon cas, je suis dans le traitement partiel du sujet et dans le hors sujet.

______________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Fuxéen

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 53

Âge : 37

Localisation : Midi-Pyrénées

Réputation : 10

Points : 2144

Date d'inscription : 17/03/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Lun 15 Avr - 7:14

Arnau, je suis à mille lieues de ce que tu postes... Que tu ne le réalises pas m'étonne (beaucoup). Mes réflexions ont été surtout faites après coup et ne sont que suppositions. Ainsi ne figurent-elles pas dans ma copie. En revanche, ce que j'ai écrit vraiment, je l'ai présenté dans mon 1er post. Mais j'ai commencé à rédiger vers 13h30-14h, donc ma copie de contemporaine est riquiqui, et sans exemples de plus de 2 lignes...

Arnau, je crois que tu es faché avec ce qui est factuel pour le coup : relis attentivement mon dernier post, demande-toi combien de pages j'ai rédigées en Amérique du Nord et en contemporaine, et tu verras très vite que c'est trop peu. D'ailleurs, tu dis bien toi-même :

Citation :
Il y a quelques années, j'ai connu une personne qui, à l'agreg d'histoire, n'était restée que 5h à la composition de géographie. Elle avait rendu 10 pages avec la carte de synthèse. Alors oui, elle a pris une caisse...

J'ai mes 2 copies qui sont donc bien plus faibles que ce que tu décris. C'est vraiment à se flinguer. Je ne pourrai jamais racheter cela avec les épreuves 1 et 3 :

- je n'ai découvert les conflits que 3 jours fin mars (pas compris les logiques de cette matière). Procrastiné jusqu'au bout sur cette question, pris le taureau par les cornes la dernière semaine et lui ai consacré donc la moitié de mes 6 jours d'études en géographie. Seule matière dont j'ai pu lire 2 fois environ 35-40 pages. Cet apprentissage est trop faible et n'a pas eu le temps de décanter.

- je suis une brêle en ESD (lecture lentissime et peu efficace). Non capacité à répondre aux questions posées (au vu de mon concours blanc). Copie très légère en 2012 (confession jury juillet 2012).

Cette année, j'ai écrit encore moins que l'année dernière. (9-10 pages en moyenne contre 11 pages en 2012).
Revenir en haut Aller en bas

Sorcere

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 208

Âge : 28

Localisation : Paris

Réputation : -9

Points : 4518

Date d'inscription : 27/07/2008
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Lun 15 Avr - 11:50

Donc a priori, ça va être un massacre en histoire ! Et le jury va probablement (à raison ?) le regretter en considérant que le sujet était attendu pour la contempo, au regard du thème de médiévale (guerre et société)

______________________________________________
Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain.

Thomas d'Aquin
Revenir en haut Aller en bas

Fuxéen

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 53

Âge : 37

Localisation : Midi-Pyrénées

Réputation : 10

Points : 2144

Date d'inscription : 17/03/2012
MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   Lun 15 Avr - 17:26

je pense dans ce cas là que l'écart-type sera très élevé. Avec un marais assez bas et des copies à 15-20 pages qui seront revalorisées par contraste. J'ai vu des "furies" dans la salle d'examen.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sujet d'histoire 2013 (agrégation géographie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: Agrégation de géographie session 2013 :: Espace réservé : Préparation Populaire et Provinciale :: Ecrits de l'agrégation externe de Géographie :: Informations, débats et foire aux questions-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit