Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 

AccueilAccueil  PortailPortail  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  
Participez au concours n°41 en postant votre photographie !

Partagez | 
 

 Géographie et géopolitique des drogues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Géographie et géopolitique des drogues   Jeu 24 Avr - 21:26

Pour lancer le débat, un extrait d'un ouvrage de Pierre-Arnaud Chouvy, un géographe spécialisé sur cette question.

De la géographie et de l'opium : Geopium

"L’opium, tout à la fois remède et poison, est une substance qui exerce en Occident une fascination d’autant plus grande qu’elle y fut longtemps entourée d’un mystère que les origines et les utilisations extrême-orientales que l’on voulait bien lui prêter, certes à tort, peuvent en partie expliquer. Le pavot à opium exprime toujours cette dualité selon laquelle il peut soulager maux et douleurs, mais aussi enchaîner son consommateur invétéré dans une grave dépendance.
Cependant, si la pratique consistant à fumer de l’opium est certes chinoise, quoique de façon indirecte, l’origine géographique du pavot somnifère, Papaver somniferum L., est loin d’être extrême-orientale, puisque l’on estime que la plante est apparue entre la région méditerranéenne et l’Asie mineure. Le mystère qui subsiste quant aux origines exactes du pavot n’a donc d’égal que l'opacité qui caractérise ses deux régions de production actuelles les plus importantes au monde: le Triangle d'Or, en Asie du Sud-Est continentale, et le Croissant d'Or, en Asie du Sud-Ouest.
L’opium illicite mondial est produit, dans son immense majorité, au long de ces 7 500 kilomètres d’étroite succession de montagnes qui s’étirent depuis la Turquie jusqu’au Vietnam, en passant bien sûr par l’Afghanistan. Mais c’est à l’ouest et à l’est de cette bande montagneuse, de part et d’autre de l’Inde, que se situent les deux plus importantes régions productrices d’opium au monde, respectivement le Croissant d’Or et le Triangle d’Or.
Il n’en a certes pas toujours été ainsi et les bouleversements caractéristiques de la culture du pavot à opium comme de son trafic, qui ont marqué l’histoire de l’Asie depuis le début du XIXe siècle, semblent plus que jamais être d’actualité.
Les deux espaces dits du « Triangle d'Or » et du « Croissant d'Or » réunissent de nombreux territoires dont les différences et les similitudes sont transcendées par un phénomène majeur commun : la culture illicite du pavot somnifère et la transformation de l’opium en héroïne. Quant aux autres caractéristiques des aires en question, nombre d’entre elles permettent également que soient opérés certains rapprochements et que soit établie leur comparaison, le Triangle d’Or et le Croissant d’Or correspondant en effet à deux régions altitudinales qui ont longtemps été difficiles d’accès, ou qui le sont toujours. Ils peuvent ainsi être dits marginaux en fonction de leur position de marche, les espaces montagneux les constituant en partie pouvant être qualifiés de périphériques par rapport aux bassins et aux vallées qui accueillent les centres étatiques régionaux.
Mais le Triangle d'Or et le Croissant d'Or présentent aussi cette caractéristique commune d’être superposés à des espaces polyethniques et, surtout, interétatiques. En effet, dans les deux régions, les aires de production de pavot à opium chevauchent chacune les frontières interétatiques des trois pays qui les abritent : historiquement et stricto sensu, les espaces du Triangle d'Or et du Croissant d'Or sont surimposés aux espaces frontaliers contigus de la Birmanie, du Laos et de la Thaïlande d’une part, et de l’Afghanistan, de l’Iran et du Pakistan d’autre part.
On peut légitimement s’interroger sur la nature des facteurs qui ont permis, sinon favorisé, le développement de telles productions d’opiacés en Asie. Quels sont ceux, particulièrement, qui ont pérennisé et ancré le recours à l’économie de l’opium précisément dans les espaces du Triangle d'Or et du Croissant d’Or ? Et comment expliquer, enfin, que ce même recours ne se soit pas étendu aux régions périphériques des espaces du Triangle d'Or et du Croissant d'Or, alors même que certains Etats y présentent un fort potentiel de production d’opium et, à l’instar de la Chine, l’ont parfois amplement prouvé ?
Outre la question du recours à une activité économique particulière, c’est donc celle de la localisation et de la spatialisation de la production illicite d’opium qui est au centre de la problématique de Geopium.
Particulièrement importantes, également, sont l'observation et la compréhension, d'une part, de la complexité et de la diversité des itinéraires du narcotrafic depuis les deux espaces, et d'autre part, des mécanismes permettant la diffusion de l'épidémie du VIH / sida le long de ces mêmes itinéraires, en Asie centrale comme en Chine."

Extrait de l'ouvrage Les territoires de l'opium, de Pierre-Arnaud Chouvy (Olizane, Genève, 2002).
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Jeu 24 Avr - 21:36

Le naroctrafic est estimé à environ 300 milliards de dollars (soit 10 fois plus que le commerce d'armes) par Interpol. Son impact est très fort, tant à l'échelle locale qu'à l'échelle mondiale. Son lien avec les conflits (moyen de financer les guérillas, de maintenir le pays dans le chaos...) est également primordial lors d'une analyse géopolitique.

Pour certains Etats, cette économie souterraine pèse bien plus lourd que l'économielégale. Elle implique également une criminalisation de la société qui dépasse les simples producteurs, passeurs et trafiquants, par le biais du blanchiment d'argent (stratégie d' "empilage" de sociétés écrans dans le monde entier).

Le jeu d'échelles est donc primordial dans cette analyse :
- échelle locale (aires de production, aires de vente et aires de consommation, acteurs locaux telles que les agriculteurs, les passeurs et les "vendeurs")
- échelle régionale (espace de transit entre aires de production et aires de vente et consommation, mais également mise en place de politiques de lutte qui quadrillent des espaces régionaux => cf. politique de l'Union européenne à l'intérieur de l'espace Shenghen)
- échelle mondiale (criminalité en réseaux à l'échelle mondiale, impacts sur l'économie mondiale, transit de l'argent de la drogue blanchi)
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Jeu 24 Avr - 21:48

Les paysages de la drogue en France :

A partir du site d'Arnaud Chouvy, quelques paysages de culture de pavot en France. Et oui, les productions d'opiacés ne sont pas forcément si lointaines qu'elles ne le paraissent... et peuvent se faire dans des aires stables ! Cette production n'est -bien sûr - pas destinée au trafic de drogue, mais à la production de morphine à destination de l'industrie pharmaceutique. Ainsi, Pierre-Arnaud Chouvy nous explique que la production s'effectue sur environ 10 000 hectares en France, gardés secret et extrêmement protégés, en Champagne-Ardenne, dans le Centre et en Poitou-Charente. Le 1er pays producteur de morphine légale par l'industrie pharmaceutique est l'Australie (51 % de la production mondiale, cultivée dans la région de la Tasmanie). La France se situe au 3ème rang avec 21 % de la production mondiale (derrière la Turquie avec 23 %, et devant l'Espagne avec 4 %).

Plus d'informations : http://www.pa-chouvy.org/Photos/Pavots_Poppies/pavotspoppies.htm


Fleurs de pavot - juin 2004 - P.A Chouvy




Parcelle en fleurs - juin 2004 - P.A Chouvy




Fleurs et capsules de pavot - juin 2004 - P.A. Chouvy




Parcelles en fleurs - juin 2004 - P.A Chouvy




Parcelle de pavots en cours de perte de pétales - juin 2004 - P.A Chouvy




Parcelle de pavots ayant perdu leurs pétales - juin 2004 - P.A Chouvy





Parcelle expérimentale de pavots ayant séché sur pied , prêts à être récoltés
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Ven 25 Avr - 9:31

Production et trafic de drogues illicites dans les Amériques (2000-2001)
Source : Science Po cartographie

Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Ven 25 Avr - 9:35

"Le Mexique est le plus ancien foyer de production et d'exportation des drogues en Amérique latine. Mais ses activités ont été quasi exclusivement orientées en direction du marché situé au nord du Rio Grande. La Colombie, véritable point focal à partir duquel se sont développées en Amérique latine la production et la commercialisation de la marijuana, de la cocaïne et aujourd'hui de l'héroïne, n'entre en scène que beaucoup plus tard. La spécialisation de tout le sud du continent dans ces activités est la conséquence du développement de la consommation aux Etats-Unis. Ce pays est par ailleurs un des plus importants centres de blanchiment des bénéfices de toutes les activités illicites liées aux drogues."

Source : Observatoire géopolitique des drogues, 1997, Atlas mondial des drogues, PUF, 2ème édition (1ère édition 1996), Paris, p. 81.
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Ven 25 Avr - 9:37

Productions de drogues en Colombie en 1994
Source : Sciences Po cartographie

Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Ven 25 Avr - 9:45

"Existe-t-il une mafia colombienne ? La multiplicité des groupes criminels, la tradition de violence dans le pays, impliquant de nombreux groupes sociaux, pourraient inciter à analyser ce foisonnement comme une nébuleuse du narcotrafic, associant le simple cultivateur de coca et le capo d'un cartel de la cocaïne, le politicien ou le fonctionnaire corrompu et l'homme d'affaires oeuvrant aux frontières de l'illégalité."

source : Observatoire géopolitique des drogues, 1997, Atlas mondial des drogues, PUF, 2ème édition (1ère édition 1996), Paris, p. 87
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Ven 25 Avr - 9:46

Production et trafic de drogues illicites dans le monde (2000-2001)
Source : Sciences Po Cartographie

Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Ven 25 Avr - 9:55

Quelques liens vers des articles très courts sur des études de cas :

- Philippe Chassagne, "Drogue, diaspora kosovare et précarité balkanique", dans CHICLET Christophe et RAVENEL Bernard (dir.), 2000, Kosovo : le piège, L'Harmattan, Collection Les Cahiers de Confluences, paris, pp. 187-195
http://www.droit.ulg.ac.be/~ogci/chassagne%20article.html

- Guillermo Aureano, "L'Etat et la prohibition de (certaines) drogues"
http://www.droit.ulg.ac.be/~ogci/aureano%20article.html

- Pierre-Arnaud Chouvy, 2008, "Production illicite d'opium et sécurité globale en Afghanistan", Sécurité globale, n°2, février 2008, pp.131-143
http://www.pa-chouvy.org/chouvy-securiteglobaleFEV2008_opium_securite_globale_afghanistan.html
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Ven 25 Avr - 20:20

Autres ressources en ligne : des comptes-rendus de Cafés géo donnés par Alain Labrousse

- "Les conflits locaux liés à la drogue dans l'Après Guerre froide"
http://www.cafe-geo.net/article_imp.php3?id_article=208

- "Géopolitique des drogues"
http://www.cafe-geo.net/article_imp.php3?id_article=500
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Ven 25 Avr - 20:28

Le lien entre mondialisation et criminalité organisée est très intime. Les trafics de drogue "profitent" de la facilitation des communications et des déplacements, ainsi que de la dérégulation de l'économie et de l'instabilité politique qui résident dans certains pays. Néanmoins, il ne faut pas en conclure que les réseaux criminels sont aujourd'hui a-territorialisés : ils s'ancrent dans des territoires sur lesquels ils acquièrent une souveraineté. Leur lien avec les conflits est indéniable : non seulement, ils permettent de faire fructifier l'économie de guerre, mais également parce qu'ils leur permettent ainsi de s'approprier totalement des territoires sur lesquels ils instaurent une "souveraineté". Ainsi, les réseaux criminels restent distincts des groupes armés, l'argent de la drogue permet de financer l'armement des différents groupes, et ainsi de maintenir le chaos sur le territoire, pour asseoir leurs trafics dans le temps long. La régulation de la politique et de l'économie ne les arrangent pas, puisqu'elle permettrait une reprise du quadrillage sécuritaire (réorganisation des services de police et de l'armée, qui contrôleraient le territoire sur lequel un gouvernement stable peut maintenir sa souveraineté).
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/
avatar

Jean-Marc Labat

Pythéas
Pythéas


Masculin

Nombre de messages : 66

Localisation : Région Parisienne

Réputation : 0

Points : 3562

Date d'inscription : 12/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Sam 3 Mai - 16:54

Je mets ici les zones d'influences des Farc en Colombie que vous recouperez utilement avec les zones de platation de coca. Je ne fais pas de commentaires, ils sont superflus.
Revenir en haut Aller en bas

steel

Ptolémée
Ptolémée


Masculin

Nombre de messages : 212

Âge : 30

Localisation : Paris

Réputation : 80

Points : 4726

Date d'inscription : 03/12/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Sam 10 Jan - 23:13

Effectivement, la drogue est l'un des principals moyens de financement des guerillas d'amérique du Sud. Ce financement est si important que certaine guerilla en sont parvenu à s'affronter pour avoir le monopole du narco traffic. Ainsi, au Nicaragua les sentiériste et les tupacamarus se sont disputé le marché de la coca au point de limiter leur message idéologique. En effet, leur capital sympatie s'évapore chez la population notament à cause de l'utilisation de narco traffic comme moyen de financement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 4283

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   Jeu 11 Juin - 9:57

Le lien entre drogue et conflit est à la fois ancien et complexe. La drogue est à la fois :
- un moyen de financer la guerre / la guérilla (vente, échange, troc...)
- un moyen de "stimuler" les soldats, surtout dans le cas des enfants-soldats, qui ainsi n'opposent plus de résistance à la douleur comme aux ordres qui leur sont donnés

Et la guerre/guérilla "sert" également aux réseaux criminels, puisqu'elle permet de maintenir le chaos, et ainsi il leur est plus facile de maintenir leur assise territoriale sur des espaces chaotiques (ce que l'on appelle le plus souvent "zones grises", c'est-à-dire des territoires de non-droit dans lesquels les autorités officielles n'exercent plus leur autorité).
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Géographie et géopolitique des drogues   

Revenir en haut Aller en bas
 

Géographie et géopolitique des drogues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: La géographie par domaines :: Géopolitique, géographie politique des territoires et géographie électorale-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit