Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  
Participez au concours n°41 en postant votre photographie !

Partagez | 
 

 Le canal de Corinthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thibault Renard

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 30

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 23416

Date d'inscription : 04/01/2008
Le canal de Corinthe Vide
MessageSujet: Le canal de Corinthe   Le canal de Corinthe Icon_minitimeDim 4 Oct - 1:45

Le canal de Corinthe


Le canal de Corinthe Carte_du_Canal_de_Corinthe



Comme l’a dit le dessinateur Reiser « Vivre à côté d’une nationale, c’est l’enfer. Une voie ferrée, on s’y habitue. Un canal, c’est un paysage ». .

Un canal est une voie navigable artificielle. On distingue plusieurs sortes de canal, (de dérivation, latéral, de jonction par dérivation, d’embranchement, de jonction à bief de partage, ou maritime). Le canal de Corinthe est maritime, comme le canal de Suez en Egypte. En effet, il fait la jonction entre deux mers, la mer Ionienne, (golfe de Corinthe) à l’ouest et la mer Egée, (golfe Saronique) à l’est.


Le canal de Corinthe 371px-Detroit_de_Corinthe



L’isthme de Corinthe est une bande de terre reliant le Péloponnèse à la Grèce Continentale. En son point le plus étroit (6km), un canal a été creusé. L’idée de créer une voie évitant les dangers du cap du Péloponnèse et un détour de plus de 400 km est très ancienne. Dès le VIIème siècle avant J.C, un système d’acheminement fut mis en place : le diolkos. C’était une voie pavée, où les navires étaient transportés sur des chariots. Bien que les premiers projets de canal datent de l’Antiquité, les travaux n’ont été effectués que fin XIXème, de 1882 à 1893, à l’initiative des Français. La tranchée est longue de 6343m et haute d’environ 80m, la profondeur d’eau variant entre 8 et 9m. Ce canal est entièrement artificiel. Construit pour des enjeux stratégiques, commerciaux et militaires, il est aujourd’hui trop étroit (23m). Il est donc surtout utilisé à des fins touristiques. Environ 11 000 navires empruntent cette voie par an. Les prix de passage varient en fonction de l’origine, de la destination, du poids et de la longueur du bateau allant de 40 à 255 euros environ.

Plusieurs moyens existent pour franchir le canal : un pont ferroviaire, quatre ponts routiers (route E94 dans les deux sens et « Possidonia » ainsi qu’ « Isthmie »). Sur le pont de la nationale, de chaque côté de la route il y a un passage pour les piétons et les touristes qui peuvent admirer l’échancrure dans l’isthme. On peut y distinguer les différentes couches de terrain : alluvions et sables marins sur le haut; marnes et roches calcaire en bas.

La percée du canal a très peu remis en cause le paysage. Cependant elle a créé de nombreuses fissures dans la roche. Ces fissures verticales ont été plusieurs fois la cause d’éboulements. Ceux-ci entrainant la fermeture du canal, (4 ans en 1940, 2 ans en 1923). Le canal est un outil de fragmentation éco paysagère c’est-à-dire qu’il modifie les barrières naturelles et perturbent l’écosystème en empêchant une ou plusieurs espèces vivantes de se déplacer comme elles le devraient ou le pourraient.

Les canaux internationaux, comme ceux de Suez ou Panama sont ceux qui constituent une route principale pour la navigation internationale ; ils ont de ce fait, une valeur géostratégique pour les grandes puissances.

Le Canal de Corinthe, ouvert aux navires grecs et aux navires étrangers, n’est pas considéré comme un canal international, car la Grèce y contrôle de manière exclusive son régime de navigation, et ses possibilités sont limitées. Le but actuel des responsables du canal, bien que qu’il soit déjà largement visité, est d’en faire une attraction touristique de niveau mondial, promouvant la culture et l’aspect historique de la région. Il est aussi question de construire un petit musée sur le diolkos et les bateaux.

Construit trop tardivement pour répondre aux enjeux projetés, en fonction des navires de l’époque, le canal de Corinthe apparait désuet et marginalisé dans le cadre de la situation géopolitique actuelle. Tout agrandissement serait d’un coût disproportionné. On ne lui voit donc pas d’autre avenir que touristique.

Florence Duault, HK, rentrée 2009

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
 

Le canal de Corinthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: Géographie régionale :: Europe :: Europe méditerranéenne-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit