Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 
AccueilAccueil  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  

Partagez
 

 Guerres du Golfe [1991 - 2003]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme51
Anaximandre
Anaximandre
Jérôme51

Masculin
Nombre de messages : 7
Âge : 28
Localisation : Reims
Réputation : 10
Points : 3779
Date d'inscription : 24/10/2009

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeDim 14 Nov - 20:11

Bonsoir, je suis étudiant en L2 et je viens solliciter votre aide et votre solidarité.

Je dois rendre un devoir pour la mi-décembre. Le problème c'est que nous devons nous même constituer ce dernier, de l'ossature générale à l'analyse finale. Nous avons le choix des thèmes suivants: les migrations internationales, l'identité nationale, l'urbanisation ou bien les conflits. Le but final étant de trouver 2 à 4 documents [textes, articles, vidéos...] pour les analyser, les mettre en relation, les commenter et peut-être les opposer.

Comme le titre l'indique, vous avez pu constater que j'ai choisi d'axer mon devoir sur les conflits. J'ai choisi notamment le conflit du Koweït de 1991 mais aussi la Guerre d'Irak de 2003.


Je dispose du discours de Bush père face au Congrès en 1990 et un autre de son fils W.Bush en 2003 face à la nation. Ces deux documents me semble pertinent. Je pourrais dès lors mettre en relations les motifs du conflit, les intérêts à préserver...

Je dispose également:

-d'une vidéo de 12 minutes intitulée 1991 Pourquoi la guerre du Koweït? de Alexandre Adler
-d'un article La véritable raison de la guerre d'Irak (2003) par Paul Craig Roberts économiste

Un autre article m'intéresse également, il s'agit de GUERRE D'IRAK (2003) de Christophe Péry sur Universalis malheureusement je ne suis pas abonné, quelqu'un ici est-il inscrit sur Universalis? Si oui auriez vous la bonté et la gentillesse de pouvoir m'envoyer son article à la suite de ce message où bien sur jerome.leloup51@laposte.net. Je vous en serais très reconnaissant, c'est juste que je n'ai pas forcément envie de communiquer mes codes bancaires sur ce site.

Ensuite pour ceux qui veulent donner leur avis, trouvez vous que mon choix documentaire est pertinent, cohérent? Puis-je aboutir à une analyse correcte et à un commentaire sensé et attrayant avec ce choix documentaire? Au contraire pensez vous que j'ai trop de documents? Si oui lesquels devrais-je garder?


Merci de votre lecture et de votre patience.

Cordialement.

Revenir en haut Aller en bas
steel
Ptolémée
Ptolémée


Masculin
Nombre de messages : 212
Âge : 32
Localisation : Paris
Réputation : 80
Points : 5429
Date d'inscription : 03/12/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeDim 14 Nov - 23:11

L'intervention armée américano-britannique « Liberté pour l'Irak » lancée le 20 mars 2003 contre l'Irak a provoqué la chute du régime de Saddam Hussein après une vingtaine de jours de combats. L'Irak figurait sur l'« axe du Mal » fustigé par le président George W. Bush à la suite des attentats du 11 septembre 2001, dans le cadre de sa campagne contre le terrorisme international et les pays qui le soutiennent. Durant l'été de 2002, alors que Washington menaçait Bagdad d'une intervention préventive, l'Irak avait accepté la reprise de la mission de désarmement instituée par les Nations unies après la guerre du Golfe de 1990-1991. En novembre, la résolution 1441 de l'O.N.U. accordait à l'Irak une « dernière chance » de renoncer aux armes de destruction massive qu'il était censé posséder, sans toutefois prévoir de sanction automatique en cas de non-exécution. La France avait menacé d'opposer son veto au vote d'une seconde résolution qui aurait autorisé une intervention armée, jugeant celle-ci injustifiée.

Les États-Unis décident cependant d'intervenir sans mandat explicite de l'O.N.U. Bagdad est rapidement occupée, et les forces de la coalition américano-britannique prennent en charge la gestion du pays. Considérées comme des forces d'occupation, elles doivent faire face aux divers mouvements de résistance qui s'organisent sur le territoire irakien et aux nombreuses critiques à travers le monde. Aux affrontements armés s'ajoute le délitement de la société irakienne. Le pays sombre dans la guerre civile.

Écrit par Christophe PÉRY
Revenir en haut Aller en bas
steel
Ptolémée
Ptolémée


Masculin
Nombre de messages : 212
Âge : 32
Localisation : Paris
Réputation : 80
Points : 5429
Date d'inscription : 03/12/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeDim 14 Nov - 23:13

Je pense que tu dois avoir accès gratuitement à universalis par l'ent de ton université. C'est généralement dans documentation, puis ressource électronique.
Revenir en haut Aller en bas
steel
Ptolémée
Ptolémée


Masculin
Nombre de messages : 212
Âge : 32
Localisation : Paris
Réputation : 80
Points : 5429
Date d'inscription : 03/12/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeDim 14 Nov - 23:15

Ne crains pas pour tes coordonnées bancaire... Universalis est un site sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Thibault Renard
Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel
Thibault Renard

Masculin
Nombre de messages : 3584
Âge : 31
Localisation : France - La Rochelle
Réputation : 792
Points : 23568
Date d'inscription : 04/01/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeDim 14 Nov - 23:37

L'intervention armée américano-britannique « Liberté pour l'Irak » lancée le 20 mars 2003 contre l'Irak a provoqué la chute du régime de Saddam Hussein après une vingtaine de jours de combats. L'Irak figurait sur l'« axe du Mal » fustigé par le président George W. Bush à la suite des attentats du 11 septembre 2001, dans le cadre de sa campagne contre le terrorisme international et les pays qui le soutiennent. Durant l'été de 2002, alors que Washington menaçait Bagdad d'une intervention préventive, l'Irak avait accepté la reprise de la mission de désarmement instituée par les Nations unies après la guerre du Golfe de 1990-1991. En novembre, la résolution 1441 de l'O.N.U. accordait à l'Irak une « dernière chance » de renoncer aux armes de destruction massive qu'il était censé posséder, sans toutefois prévoir de sanction automatique en cas de non-exécution. La France avait menacé d'opposer son veto au vote d'une seconde résolution qui aurait autorisé une intervention armée, jugeant celle-ci injustifiée.

Les États-Unis décident cependant d'intervenir sans mandat explicite de l'O.N.U. Bagdad est rapidement occupée, et les forces de la coalition américano-britannique prennent en charge la gestion du pays. Considérées comme des forces d'occupation, elles doivent faire face aux divers mouvements de résistance qui s'organisent sur le territoire irakien et aux nombreuses critiques à travers le monde. Aux affrontements armés s'ajoute le délitement de la société irakienne. Le pays sombre dans la guerre civile.

Écrit par Christophe PÉRY

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
Thibault Renard
Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel
Thibault Renard

Masculin
Nombre de messages : 3584
Âge : 31
Localisation : France - La Rochelle
Réputation : 792
Points : 23568
Date d'inscription : 04/01/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeDim 14 Nov - 23:51

Les élections provinciales du 31 janvier 2009 donnent des résultats inattendus, qui ont d'importantes répercussions. La Coalition pour l'État de droit du Premier ministre Nouri Al-Maliki est la grande gagnante. Ayant fait campagne en faveur d'un renforcement du gouvernement central, elle obtient une large victoire face aux blocs chiites et kurdes, en particulier face au Conseil suprême islamique d'Irak. Pour la première fois depuis les élections nationales de 2005, la participation des sunnites arabes est très élevée. Les résultats du scrutin révèlent que les Irakiens se détournent du sectarisme et qu'ils approuvent la nouvelle politique plus centriste de Nouri Al-Maliki. Les élections provinciales n'ont cependant pas lieu dans les trois provinces kurdes du nord ni dans la province disputée de Kirkouk. Tous les partis s'empressent de prendre acte du désir de réconciliation exprimé par la population et palpable dans les résultats électoraux, et d'intégrer ce message dans leur programme de campagne en vue des législatives nationales prévues pour 2010.

Après de multiples reports, le Parlement irakien adopte, le 8 novembre, la nouvelle loi électorale, attendue de longue date. Le vote de ce texte a été retardé en grande partie en raison de la vive controverse que suscite la province de Kirkouk, riche en pétrole, où Arabes, Kurdes et Turkmènes se prétendent tous majoritaires. Le Parlement résout temporairement ce différend en acceptant de faire voter les électeurs inscrits sur les registres de 2009, et non sur ceux de 2005. Les dernières élections nationales datent de cette année-là, mais de nombreux Kurdes déplacés ne sont pas encore revenus dans la région en 2009. La nouvelle loi électorale opte pour un scrutin à listes ouvertes, sur lesquelles les électeurs peuvent choisir un candidat nominativement, rejetant les listes partisanes fermées, où le nom des différents candidats n'apparaît pas. Le nombre de députés est par ailleurs porté de 275 à 323 pour tenir compte de l'accroissement démographique.

Le vice-président sunnite Tarek Al-Hachemi oppose cependant son veto à certaines dispositions de la loi électorale. Il aimerait en effet voir augmenter le nombre des représentants des quelque deux millions six cent mille réfugiés irakiens, dont la plupart sont de confession sunnite. Un amendement, soutenu par des députés chiites et kurdes, modifie la nouvelle répartition du Parlement en revenant aux listes électorales de 2005 et en attribuant des sièges supplémentaires, afin de tenir compte d'une croissance démographique annuelle de 2,8 p. 100. Les Kurdes obtiennent ainsi une représentation supérieure à celle des sunnites. Après d'ultimes négociations, le Parlement, sous la pression des États-Unis et des Nations unies, conclut enfin, le 6 décembre, un compromis sur une répartition légèrement renforcée en faveur des provinces sunnites et le texte définitif est adopté. Les législatives de 2010, initialement programmées pour le 16 janvier, sont reportées au 7 mars.

Bien que l'insécurité règne toujours en Irak, la situation s'améliore par rapport aux années précédentes. Le déclin de la violence permet aux États-Unis de désengager leurs troupes des villes irakiennes le 30 juin pour les regrouper dans des camps moins visibles implantés dans les zones rurales. L'accord sur le retrait des troupes étrangères (Status of Forces Agreement) conclu en 2008 entre l'Irak et les États-Unis précise que l'armée et la police irakiennes seront chargées des check-points et des patrouilles sillonnant les rues de Bagdad et d'autres villes. Les deux pays continuent de mener conjointement certaines opérations militaires contre Al-Qaida et d'autres insurgés, en particulier dans la capitale et ses alentours ainsi que dans la province septentrionale de Ninawa (Ninive).

L'Irak se trouve toujours confronté à de nombreux problèmes : un taux de chômage élevé (entre 18 et 20 p. 100), de mauvaises conditions de vie pour la population ainsi que des pénuries d'eau potable et d'électricité. La corruption demeure très importante et les crimes de droit commun – vols, meurtres et enlèvements en vue d'obtenir une rançon – se multiplient. Tous ces maux qui frappent la société créent un profond sentiment de mécontentement et de malaise chez les Irakiens et dissuadent de nombreux émigrés, installés en Syrie et en Jordanie, de rentrer dans leur pays.

Dans la région autonome irakienne du Kurdistan, dans le nord du pays, les Kurdes continuent d'édifier leurs propres institutions. Le 25 juillet, des élections législatives et présidentielle sont organisées dans les trois provinces constituant la région du Kurdistan – Soulaymaniya, Arbil et Dahouk. Vingt-quatre listes se disputent les 111 sièges du Parlement, et cinq candidats se présentent à la présidence. La liste Kurdistania, regroupant le Parti démocratique du Kurdistan (P.D.K.) et l'Union patriotique du Kurdistan (U.P.K.), arrive en tête du scrutin, recueillant 57 p. 100 des suffrages. Une nouvelle formation, Goran (Changement), issue d'une scission de l'U.P.K., remporte quant à elle 23,6 p. 100 des voix ; suivent les réformateurs, qui obtiennent 12,8 p. 100 des suffrages. Lors de la présidentielle, Massoud Barzani, leader du P.D.K., est réélu avec 69,6 p. 100 des voix. Barham Saleh, de l'U.P.K., forme un gouvernement de coalition, reposant principalement sur son parti et sur le P.D.K.

Malgré le report répété de l'adoption d'une nouvelle loi sur le pétrole par le Parlement, le gouvernement irakien conclut le 3 novembre un important accord avec un consortium réunissant B.P. et China National Petroleum Corporation, afin d'exploiter le gigantesque gisement de Roumaïla, dans le sud du pays. Cette signature constitue une avancée pour l'industrie pétrolière irakienne. B.P. avait été expulsé d'Irak en 1972, lorsque l'ancien régime du parti Baas avait nationalisé le secteur pétrolier.

Le manque d'eau demeure un problème majeur en Irak. Le gouvernement négocie avec ses voisins, la Syrie, la Turquie et l'Iran, afin qu'ils augmentent le volume d'eau autorisé à se déverser dans les fleuves irakiens. La rareté et la pollution de cette ressource se font particulièrement ressentir à Bassorah et dans les autres régions méridionales.

Le 13 octobre, le Parlement irakien approuve, en dépit des protestations de certains députés, un pacte de sécurité conclu avec le Royaume-Uni autorisant cet État à participer au développement de la marine irakienne.

Les relations avec le gouvernement syrien se dégradent, car Bagdad accuse Damas de tolérer sur son sol la présence de militants d'Al-Qaida et d'anciens membres du parti Baas que les autorités irakiennes jugent responsables d'importants attentats commis à Bagdad. Ces actions, perpétrées le 19 août et le 25 octobre, ont en effet tué des centaines d'Irakiens et gravement endommagé plusieurs bâtiments publics. La Syrie nie toute implication dans ces attentats, mais l'Irak demande avec insistance une enquête des Nations unies et rejette toute médiation proposée par les pays arabes ou autres.

Bagdad entretient par ailleurs des rapports toujours tendus avec le Koweït. Il espérait voir les Nations unies annuler les réparations de guerre de quelque 25 milliards de dollars exigées à la suite de l'invasion du Koweït par les troupes de Saddam Hussein en 1990. Mais cet État s'est toujours opposé à la demande irakienne, insistant pour que la totalité du montant des réparations lui soit versée. À l'automne de 2009, le Koweït se montre cependant plus enclin à accepter la solution proposée par les Nations unies et pourrait investir cette somme dans divers projets de développement en Irak. Ce dernier a également demandé à d'autres pays arabes, dont l'Arabie Saoudite, d'annuler la dette qu'il a contractée auprès d'eux. Le règlement du litige portant sur les réparations dues au Koweït est essentiel pour soustraire l'Irak aux obligations imposées par le chapitre vii de la Charte des Nations unies après que ce pays a tenté en vain d'envahir le Koweït. La levée de ces sanctions est elle-même cruciale pour que l'Irak puisse commercer librement avec le reste du monde.

Écrit par Louay BAHRY (actualité 2009)

En effet, il n'y a aucun intérêt a parler d'une part de la guerre de 1991 et d'autre part de la guerre de 2003 sans réfléchir à la région du Proche et Moyen Orient dans son ensemble ainsi qu'aux évolutions des rapports et des formes de guerre. Ces deux guerres ont les mêmes intentions mais pas les mêmes procédés. Il me semble qu'il faut montrer ou démontrer la montée en puissance de l'extrémisme des deux côtés. Ainsi on ne peut pas se complaire des points de vue des occidentaux et les historiens français ou américains en font partie. L'intérêt de parler de ces deux guerres est :

- d'une part, montrer les évolutions du rapport de l'Irak à ses voisins et des Etats-Unis à l'Orient.

- d'autre part, expliquer les intérêts à faire la guerre en Irak.

- finalement à mettre les deux en corrélation.

On oubliera pas, évidemment, de se demander si ces guerres et cette relation à l'Occident n'est pas le début d'une nouvelle guerre froide. En quoi les événements du 11 septembre sont-ils importants ? Le décentrement d'un ennemi de l'occident vers le sud recompose-t-il les relations diplomatiques mondiales ? De quelle manière ? Peut-on dire que ces guerres servent à affirmer l'hégémonie militaire étasunienne ?

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
steel
Ptolémée
Ptolémée


Masculin
Nombre de messages : 212
Âge : 32
Localisation : Paris
Réputation : 80
Points : 5429
Date d'inscription : 03/12/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeLun 15 Nov - 1:34

Pas de problème de droits d'auteur?
Revenir en haut Aller en bas
Thibault Renard
Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel
Thibault Renard

Masculin
Nombre de messages : 3584
Âge : 31
Localisation : France - La Rochelle
Réputation : 792
Points : 23568
Date d'inscription : 04/01/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeLun 15 Nov - 1:42

Il ne me semble pas que ce soit une diffusion de masse ou commerciale...

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
steel
Ptolémée
Ptolémée


Masculin
Nombre de messages : 212
Âge : 32
Localisation : Paris
Réputation : 80
Points : 5429
Date d'inscription : 03/12/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeLun 15 Nov - 2:48

C'est sûr, mais ça reste une utilisation non autorisée de l'oeuvre... Bref, c'était juste pour connaître la politique du forum sur ce sujet. D'autant que j'ai moi même copié/collé l'article plus haut.^^
Revenir en haut Aller en bas
Thibault Renard
Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel
Thibault Renard

Masculin
Nombre de messages : 3584
Âge : 31
Localisation : France - La Rochelle
Réputation : 792
Points : 23568
Date d'inscription : 04/01/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeLun 15 Nov - 12:12

La politique du forum c'est le partage!!

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
Jérôme51
Anaximandre
Anaximandre
Jérôme51

Masculin
Nombre de messages : 7
Âge : 28
Localisation : Reims
Réputation : 10
Points : 3779
Date d'inscription : 24/10/2009

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeLun 15 Nov - 16:10

Merci à vous deux pour votre contribution, cela m'a bien aidé et je vais pouvoir aborder mon devoir sereinement. Je suis rassuré de voir que les problématiques soulevées par Thibault sont les mêmes que celles qui me préoccupaient.

Thanks a lot Smile
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Friedrich Ratzel
Friedrich Ratzel
Anne

Féminin
Nombre de messages : 1050
Localisation : Bordeaux
Réputation : 714
Points : 14163
Date d'inscription : 10/02/2008

Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitimeLun 15 Nov - 17:31

Thibault a écrit:
La politique du forum c'est le partage!!
Il ne faut quand même pas oublier de toujours citer ses sources, donc le nom de l'auteur dans un cas comme celui là...

______________________________________________
Étudiants en master et doctorants : faites relire et corriger vos mémoires et thèses !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Guerres du Golfe [1991 - 2003] Empty
MessageSujet: Re: Guerres du Golfe [1991 - 2003]   Guerres du Golfe [1991 - 2003] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerres du Golfe [1991 - 2003]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Secrets De La Guerre Hitlérienne - Vol. 1 & 2 [DVDRIP]
» Columbia STS-107, 1er Février 2003, 10 ans déjà...
» Fin du support XP et office 2003
» 2003 : quand Bill Gates parlait de l'ergonomie de Windows

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: La géographie : monde scolaire, universitaire et professionnel :: La géographie universitaire : licence, master, doctorat-
Sauter vers: