Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 
AccueilAccueil  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  

Partagez
 

 La géographie culturelle selon Jean-Jacques Bavoux

Aller en bas 
AuteurMessage
Thibault Renard
Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel
Thibault Renard

Masculin
Nombre de messages : 3584
Âge : 31
Localisation : France - La Rochelle
Réputation : 792
Points : 23568
Date d'inscription : 04/01/2008

La géographie culturelle selon Jean-Jacques Bavoux Empty
MessageSujet: La géographie culturelle selon Jean-Jacques Bavoux   La géographie culturelle selon Jean-Jacques Bavoux Icon_minitimeMer 11 Nov - 15:49

La géographie culturelle selon Jean-Jacques Bavoux



La géographie culturelle

On ne peut comprendre l'humanité seulement par le biais réducteur de ses intérêts matériels, de ses objectifs économiques et de sa rationalité. Toute culture propose sa vision et sa signification du monde et l'approche culturelle est donc indispensable. Longtemps pour les géographes, elle s'est limitée, d'une part aux paysages, d'autre part aux données techniques, en particulier agricoles (outillages, calendriers des travaux des champs, structures agraires, types de fermes...). Puis la thématique s'est immensément élargie : genèses et transmissions des cultures, relations interculturelles, aires et barrières culturelles, rapports entre cultures et organisations sociétales, etc. Les géographes doivent aujourd'hui fréquenter d'innombrables domaines : philosophies, idéologies, éducations, conditionnements, langues, arts, religions, croyances, mythes, imaginaires, informations, communications, loisirs, sports, alimentations... Le champ semble infini, de la diffusion des variantes locales du cassoulet à la géographie du bouddhisme, de la structuration de l'espace domestique à celle des grandes aires linguistiques, des pratiques les plus quotidiennes aux aspirations les plus profondes.
Cependant pour les géographes, il ne s'agit pas d'appréhender les faits culturels en eux-mêmes, mais de déterminer et analyser les rapports très variés qu'ils entretiennent avec l'espace, c'est-à-dire l'inscription spatiale des faits de culture, mais aussi, symétriquement, la dimension culturelle des comportements, objets et phénomènes spatiaux. Les significations données aux lieux et à notre cadre de vie, les conceptions que nous avons de l'espace et les choix que nous faisons pour le pratiquer, le contrôler ou l'aménager relèvent du cultureL L'apprentissage de l'espace chez l'enfant n'est-il pas d'ailleurs un acquis culturel essentiel?
Dès l'époque de E.Kant, les géographes allemands se sont intéressés à la culture. J.-G. Herder la considérait comme primordiale dans le façonnement de l'espace et des paysages. L'école californienne de Berkeley a beaucoup fait progresser la géographie culturelle derrière C.-O. Sauer. Pour lui, le paysage traduit, de manière visible ou invisible, l'identité et la culture du groupe qui le met en place en humanisant son espace. Les toponymes ou les géosymboles (monuments, lieux du culte, etc.) en sont les marqueurs les plus évidents. Faits de matériel et d'immatériel, des systèmes culturels émergent, se diffusent ou meurent, déterminant ainsi des aires culturelles mouvantes ou, au contraire, remarquablement constantes. Puis, à l'exception des travaux des géographes "tropicalistes" encore confrontés à des cultures très typées, l'apparente uniformisation du monde a relégué la géographie culturelle à l'arrière-plan durant les années 1950-1970. Mais aujourd'hui, le refus de la mondialisation et d'une métaculture standardisée étatsunienne "fastfood-cola-Hollywood-Disney-CNN-Microsoft", le retour en force des particularismes et régionalismes, l'affirmation renaissante des droits à la différence et à la dissidence, des contre-cultures et des exceptions culturelles, la recherche de l'identité, des patrimoines, des racines et des ressourcements, lui ont redonné une nouvelle vigueur à partir des années 1980, à tel point que les Anglosaxons parlent d'une New Cultural Geography (J.Duncan, D.Cosgrove, A.Pred). En France, P.Claval, J.-R. Pitte, A.Berque ou J. Bonnemaison, parmi d'autres, ont beaucoup fait pour l'essor de la géographie culturelle, marquée par la multiplication des ethnogéographes ou la naissance en 1992 de la revue Géographie et Cultures.

Qu'est-ce que la culture?

Pour un groupe social, la culture (ou le complexe culturel) regroupe tout ce qui, dans le milieu, est dû à l'homme (on l'oppose couramment et trop rapidement à la nature). Plus précisément, pour chacun d'entre nous, la culture est l'ensemble des connaissances que nous acquérons durant notre vie par notre éducation et nos expériences de toutes sortes. Cet enrichissement comprend nos savoirs, savoir-faire et pratiques, mais aussi nos attitudes, nos idées et croyances, nos conceptions du monde et le sens donné à notre vie. La culture est donc une combinaison de spirituel et de matériel, faite d'héritages ancestraux et d'innovations permanentes. Elle joue un grand rôle dans la différenciation sociale. En effet, l'homme défend des valeurs, respecte une morale, éprouve des sentiments, court après des idéaux et joue aussi, bien entendu, avec sa part de rêve et de folie.


J.-J. Bavoux, La géographie : Objets, méthodes, débats. Armand Colin, coll. U, 2007 (pages 137 - 138)

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com
 
La géographie culturelle selon Jean-Jacques Bavoux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Marie PLONEIS
» biographie Colonel Jean Deuve
» Jean Sider , La grande mystification
» On ne lit plus Homère de Jean Lauxerois
» Jean-Louis PRESSENSE, libraire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: La géographie par domaines :: Géographie culturelle et Géographie sociale : entre perceptions et représentations-
Sauter vers: