Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  
Participez au concours n°41 en postant votre photographie !

Partagez | 
 

 La Guyane française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

yoyo

Hécatée de Milet
Hécatée de Milet


Masculin

Nombre de messages : 19

Âge : 35

Localisation : Punnauia- Tahiti- Polynésie Française

Réputation : 50

Points : 3846

Date d'inscription : 20/02/2010
La Guyane française Vide
MessageSujet: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitimeSam 20 Fév - 2:31

Voici un plan réalisé sur la Guyane Française. La question était de savoir si ce département est plus tourné vers la France ou vers l'amérique.
Revenir en haut Aller en bas

yoyo

Hécatée de Milet
Hécatée de Milet


Masculin

Nombre de messages : 19

Âge : 35

Localisation : Punnauia- Tahiti- Polynésie Française

Réputation : 50

Points : 3846

Date d'inscription : 20/02/2010
La Guyane française Vide
MessageSujet: Re: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitimeSam 20 Fév - 2:56

Introduction:


La visite du président de la République dans le DOM Guyanais révèle bien les nouvelles attentions portées sur cet espace français d’outre mer en Amérique du Sud. En effet, à la différence des autres départements d'outre-mer, la Guyane française n'est pas une île mais se situe au sein du continent sud-américain, entre le Surinam à l'ouest et le Brésil à l'est et au sud.

Le nom officiel de ce DOM est simplement Guyane.
L'adjectif française n’est en réalité qu’un accommodement linguistique
provenant de la période coloniale, alors qu'il existait trois Guyanes :
la Guyane anglaise (l'actuel Guyana),
la Guyane néerlandaise (l'actuel Surinam)
et la Guyane française.


Etudier la Guyane française c’est comprendre un territoire immense de superficie équivalente à celle du Portugal (86504 km² environ = 16% france), qui est presqu'entièrement couvert par la forêt équatoriale. Mais attention, le DOM comprend aussi quelques îles côtières, telles que «les Îlets» (au large de Cayenne de Remire) et les îles du Salut dont l'île du Diable est la plus connue.

« La Guyane, département français, est-elle plus proche de la métropole ou de ses voisins sud-américains ?

Bibliographie :

*Histoire
- Zonzon J. & Prost G. (1996) : Histoire de la Guyane, Maison-neuve et Larose / Servedit, 143p.
- Prost G., Zonzon J. (2001) : Le bagne en Guyane.
- Mam Lam Fouck Serge. (1997) : Histoire générale de la Guyane française, Ibis Rouge Editions, 263 p.

* Géographie
- Zonzon J. & Prost G. (1996) : Géographie de la Guyane, Maison-neuve et Larose / Servedit,252p.
- Normand M. (1999) : La Guyane, région française d’Amérique du Sud, (dossiers documentaires)
- Barret B.dir. (2001) : Atlas illustré de Guyane.
- Devèze M. (1968) : Les Guyanes, PUF, 128 p.

I- Un espace d’outre mer prospère au sein du continent Sud-américain

11- Un territoire francophone métisé

111-D’une colonie pénitentiaire à un département français d’outre-mer
-Guyane est connue pour avoir été une colonie pénitentiaire de 1852 à 1953 : 2 types de sites
-Les iles du Diable = colonie pénitentiaire (détenus politique) = Dreyfus de1895 à 1899.
- Kourou,Saint-Laurent-du-Maroni, Cayenne = colonie pénitentiaire (détenus de droit commun)
- Albert Londres raconte dans son voyage en Guyane en 1923 les conditions sévères de la colonie pénitentiaire. « Le bagne
n’est plus à Cayenne, mais à Saint-Laurent-du-Maroni d’abord et aux îles du Salut ensuite. Je demande, en passant, que l’on débaptise ces îles. Ce n’est pas le salut, là-bas, mais le châtiment. La loi nous permet de couper la tête
des assassins, non de nous la payer. »
. Au bagne ; Paris, Le Serpent à Plumes, en 1998 :
-Ce reportage conduit en 1924 , à la suppression du bagne guyanais et à la décision de rapatrier tous les bagnards en métropole. En réalité, les établissements ferment qu’en 1946, et les derniers détenus rentrent en 1953

112-Une mosaïque éclatée de populations dans l’espace guyanais
-Installation française au 17ème siècle qui délimite son territoire par les deux fleuves : le Maroni (Ouest) et par l’Oyapock (Est). Récupère les territoires laissés par les espagnols et les portugais
- Groupe majoritaire : Créoles = 60% (guyanais =38 % ; martiniquais – guadeloupéen =6,4 % ; haïtien =8 % ; saint-lucien-sranan-tongo =6,4%)
-Groupe minoritaire : Français = 14,4% ;Portugais = 7%) ;Hindoustani =4 % ;Chinois hakka = 4% ;Hmongs= 1,5%
-Guyane française = seule région d’Amérique du Sud où la langue officielle n’est ni l’espagnol ni le portugais, mais le français

12- Une économie « sous perfusion » à 7070 km de Paris

121-Le statut singulier du DROM guyannais

-Particularité foncière : 90 % des terres appartiennent à l’Etat (domaine privé) et création de l’EPAG (Etablissement public d'aménagement de la Guyane) en 1998.
-Autonomie et fonctionnment : député = Christiane Taubira
-Siège de l’université de Guyane avec valorisation de la langue régionale :le créole

122- L’économie guyanaise est sous dépendance de la métropole

- De DOM (1946) à DROM = département et région d'outre-mer en 2003

123-Un DOM associé aux clauses de l’Union Européenne

-La Guyane française est une « Région ultra périphérique (RUP) » de
l’UE (Art 299, paragraphe 2). Terme de Roger. Brunet
-Reconaissance de l’UE, du retard structurel de ces régions. Dc « mesures spécifiques » pour assurer le dvpt éco et social de ces régions

13- Des relations plus importantes avec la France qu’avec le continent américain

131-La prédominance de l’activité spatiale : Kourou un pôle de haute technologie
- Choix d’une base spatiale à Kourou en 1964 : position géographique
favorable car proche de l’équateur (Force de Coriolis moins forte de 18% = Cap Kennedy et de 35% pour Baïkonour)
-Activité du Centre spatial guyanais (CSG) qui assure l'autonomie en matière spatiale à la France et à l’Europe et du travail aux guyanais (emplois directs, emplois indirects et emplois induits pour un C.A = 2,5 milliards de francs = 30 % du PIB de la Guyane )
- Programme Ariane de 1983,et Société européenne Arianespace = 1er lanceur mondial de satellites (13/an) soit 50% des satellites depuis l’origine

132-La présence de la légion française (corps militaire)
-Saint- Laurent-Du-Maroni : accueille un camp militaire
- Un légionnaire débrousse 300m en 1 heure (il avance à moins de 1km/h)

133-Des ressources naturelles exploitées et exportées en France
-Mines d’or à l’Ouest et mines de bauxite à l’Est vers Regina
-Exploitation forestière au Sud Cayenne et à la fontière du Surinam (vers le Maroni)
-Produits exportés en France : (canne à sucre ; bouteilles de rhums ; crevettes)

II- Un Outre-mer aux caractéristiques géographiques sans équivalent
dans la république : un Etat du continent sud-américain


21- Un territoire immense aux voies de communication peu nombreuses
211-Une forêt tropicale dense au climat équatorial
-Forêt guyanaise = 1/5ème de la superficie française et ¾ de la Guyane. Elle est de type pluviale sempervirente (toujours verte)
-Massif ancien = massif des Guyanes aux latitudes de l’équateur (3°N)
-Climat influencée par les alizés du NE et du SE. = Pluviosité forte (3000-3500mm/an en moy), et température moyde 17°C.

212-Des voies de communications intérieures peu nombreuses
-Jean-Claude Lafontaine (maire de Cayenne) parle « d’absence de continuité territoriale »
-Existence d’1 route littorale reliant Cayenne à Saint-Laurent-du-Maroni. L'autre portion reliant Cayenne à Saint-Georges-de-l'Oyapock, est aujourd'hui en voie d'achèvement.
-Le principal du transport se fait par les fleuves du Maroni (625km) et de l’Oyapock (425km) qui constituent la seule voie de pénétration dans l'intérieur. Les communes de l'intérieur se trouvent donc isolées.
-Hormis l'avion, la pirogue est très souvent le seul moyen de transport disponible et utilisée pour assurer les transports scolaires

22- Une répartition et dynamique démographiques « Sud américaine »
221-Un espace faiblement peuplée mais en rattrapage
-Population de 187.000 habitants en 2005 concentrée sur "l'île" de Cayenne (100.000 hab) et sur la bande côtière (50.000 hab)
- A noter que la popiuation de la commune de Kourou est pasée de 450 hab à 20.000hab en 20 ans
-L'intérieur du pays estquasiment inhabité (quelques milliers de personnes). Ce sont des nomades ou semi-nomades

222-Un taux de fécondité supérieur à la moyenne française (DOM y compris)
-Accroissement démographique rapide : rythme qui correspond à un doublement de la pop en 15 ans
-Ordonnance spécifique à la Guyane (1998). Allongement du délai (30 jours) de déclaration des nouveaux-nés à l'état civil dans les communes de l'intérieur de la Guyane (pour eviter pb de contrôle)

223-Une immigration clandestine importante
- Une immigration au titre de travail : hommes fuyant la misère (ind du Para et de l’Amapa au Brésil), pour travailler dans secteur dynamique : centre de Kourou ; barrage hydroélectrique EDF de Petit-Saut sur le Sinnamary. Dc migration internationale clandestine
- Une immigration au titre de nationalité : migrations de femmes enceintes étrangères pour accoucher : l’enfant qui naît bénéficie de la nationalité française (droit du sol)
- Une immigration au titre de difficulté politique (droit d’asile car l’Etat de départ n’est pas structuré)
- Individus qui fuient le régime totalitaire = Haitien ; Hmong
- Ind qui fuient la guerre civile = Surinamais

23- Une ségrégation socio-spatiale criante : l’espace urbain de Cayenne
231-Une ville marquée à jamais par sa phase de conquête : le site de Cayenne
-Entre l’Amazone et l’Orénoque, Cayenne = Cayenne est choisi au 17èmesiècle pour y installer une place forte (marins normands)
-Devenue comptoir colonial (production de cacao ; épices ; indigo), la ville s’est dvpé autour du Fort Cépérou. Au 18ème siècle = 1000 hab
-Puis, la ville s’étend sur les zones basses selon un tracé orthogonal. En 1946 = départementalisation et 11.000hab
- Hoy= Ile de Cayenne (Cayenne + Rémire + Matoury) = 90.000hab

232-Des maux urbains : discrimination ; bidonvilles ; pb social
-Centre ancien de Cayenne = toutes les couches sociales de population (lottisements résidentiels ; collectifs
-Mais présence de « Little Haïti » ou de « Village brésilien » (expressions de Antoine Gardel). Ce sont des habitats
spontanés sur flanc de colline ; zone de bas-fonds. Autoconstruction importante à Matoury.
-Politique de résorption de l’habitat insalubre (RHI) importante car les populations s’exposent aux risques d’inondation ; de glissement de terrain ; et sanitaires.
-Rôle de l’EPAG : pour gérer croissance urbaine ; pb foncier : infrastructures de désenclavement

233-Une ville Sud-américaine : illicite et informel (impuissance des forces de l’Ordre)
-Un chômage massif symptomatique de l’outre mer
-Violence sur l’activité aurifère

III- L’espace guyanais : entre enjeux et différenciation régionale

31- Des enjeux fondamentaux
311-Lutter pour l’environnement
-Mieux considérer l’environnment guyanais : une nouvelle politique qui instaure un PNN (2007) sur 2 millions d'hectares dans le sud de la Guyane.Biodiversité
-Lutter contre les déforestations illégales, contre les exploitations minières non réglementées qui polluent les rivières et fleuves (orpaillage). Vers un développement durable

312-Lutter contre les migrations clandestines
-Accentuer les relations avec les voisins (peu structurés) Sud-Américains :
Coopération entre Sarkozy et Luis Ignacio Da Silva (Lula)
-Accoître la surveillence aux frontières en contrôlant mieux les voies fluviales (Maroni à l’Est et l’Oyapock à l’Ouest). Projet de circulation transfrontalière (Maroni), sans avoir nécessairement la qualité de Français. Hoy, 15 000 personnes "irrégulières" sont expulsés = équivalent de 5 millions en France

313-Lutter contre les activités illicites
-Lutter contre les organisations criminelles violentes qui s’établissent dans la
forêt équatoriale

32- Une plaine côtière dynamique
321-Généralités
-Population concentrée à 80 % le long des 320 km de bande côtière bordée par l’océan Atlantique
-Organisation spatiale basé sur des communes dynamiques et par la seul route littorale existante
-Faiblesse de l’activité touristique = 67.000 touristes/an en 1998 (peu d’équipements)
-Des exploitations agricoles = production de fruits et légumes ; élevage bovin (zébus) ; culture du riz (autour de Mana) ; projet sucrier agro-industriel entre Sinnamary et Iracoubo
- La pêche représente par ailleurs une activité assez importante (crevette, vivaneau).

322-Deux dynamismes inégaux
- Cayenne (70.000 hab) sa périphérie (100.000hab) = un peuplement urbain massif et très dynamique
-Le reste de la plaine littorale est basse et marécageuse. On a des côtes à vasières = mangrove de front de
mer et ou formation de chenier (cordons sableux lié à la force de houle devant la force de marée)
-Plaine côtière marquée par la zonation naturelle et pénétration par les fleuves.

33- Une zone tampon avec des îlots de prospérité
-Saint- Elie et Delices sont au cœur de cet zone tampon
-Espace constitué de sables blancs et savanes intermédiaires

34- Un arrière pays peu rentable et mal maîtrisé
- Arrière pays (90 % du territoire) couvert de forêts tropicales denses. Il existe des ressources forestières et minières intérieures très peu exploitées
- Espace occupé par des fleuves (Maroni, Mana, Sinnamary, Approuague et Oyapock), et des monts (massif central des Guyanes, montagnes de Camopi,et monts Tumuc-Humac du Sud guyanais à la frontière du Brésil).
- Cet arrière-pays est un gigantesque plateau qui descend en gradins vers l’Océan Atlantique

Conclusion:
- La Guyane jouit encore d’une mauvaise presse
- La singularité et la diversité guyanaise est au coeur de l'Amérique du Sud
- Département français au milieu contraignant avec une mosaïque de population et de conditions socio-économiques inégales
- La Guyane est un département vide.[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Thibault Renard

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 31

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 792

Points : 23545

Date d'inscription : 04/01/2008
La Guyane française Vide
MessageSujet: Re: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitimeSam 20 Fév - 17:13

C'est vraiment gentil de ta part, puisse les autres être comme toi et aimer le partage Smile

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com


Dernière édition par Thibault Renard le Dim 4 Avr - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

Invité

Invité

La Guyane française Vide
MessageSujet: Re: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitimeDim 4 Avr - 16:52

Dans la bibliographie, j'ajouterais :Jean-Christophe Gay, L’outre-mer français, un espace singulier, Belin, coll. Belin sup, 2003.
Revenir en haut Aller en bas

jeff93

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 6

Âge : 42

Localisation : FRANCE / GUYANE / BRASIL

Réputation : 0

Points : 3046

Date d'inscription : 29/09/2011
La Guyane française Vide
MessageSujet: Re: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitimeVen 7 Oct - 21:11

Merci de vous intéressez à ce pays car la Guyane est bien un pays et département français d'outre-mer.
Pour répondre à votre question, elle dépend quasi-totalement des "containers" venant de France métropolitaine et des Antilles principalement, bien malheureusement .Très peu d'échanges commerciaux avec ses voisins, tout simplement à cause des normes européennes, sans commentaires...
La Guyane a toujours été chasse gardée de l'Etat (grande réserve de richesses naturelles diverses en cas de coût dur, je pense), de quelques notables et propriétaires ayant un monopole sur presque tout, même si depuis quelques années, les choses changent mais tout doucement.
Je pourrais vous en parler des heures et même en écrire un livre, mais chaque chose en son temps.
Revenir en haut Aller en bas

jeff93

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 6

Âge : 42

Localisation : FRANCE / GUYANE / BRASIL

Réputation : 0

Points : 3046

Date d'inscription : 29/09/2011
La Guyane française Vide
MessageSujet: Re: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitimeSam 8 Oct - 14:36

En ce qui concerne les populations guyanaises,
la principale de cette région, qui est minoritaire sont les ethnies amérindiennes (ou natifs ou 1ers occupants) représentées en 3 groupes principaux:
- Wayanas, Kali'nas et Galibis (groupe Karib)
- Emérillons et Wayampis (groupe Tupi-Guarani)
- Palikurs et Arawaks (groupe Arawak)
Ils sont la base, la pureté et l'âme profonde de la Guyane.
La seconde, importante culturellement et également minoritaire, les peuples "noirs-marrons" (ou bushiningés) que l'on retrouve principalement sur les bords du fleuve Maroni qui est la frontière avec le Surinam(mais aussi à Kourou: village Saramaka, sur Cayenne,Macouria,...), vivant en symbiose avec les amérindiens et répartis en 6 ethnies principales:
-les Bonis
-les Saramakas
-les Paramakas
-les Djukas
-les Kwintis
-les Matawais
Ces peuples sont principalement originaires du Surinam (ancienne Guyane Hollandaise), descendants des 1ers esclaves africains ayant pris la fuite en forêt (le marronnage).
Revenir en haut Aller en bas

jeff93

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 6

Âge : 42

Localisation : FRANCE / GUYANE / BRASIL

Réputation : 0

Points : 3046

Date d'inscription : 29/09/2011
La Guyane française Vide
MessageSujet: Re: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitimeLun 10 Oct - 14:35

J'en reviens au chapitre 112 et plus précisement aux 60% de créoles.
Tous les guyanais ne sont pas forcément créoles culturellement (amérindiens et noirs marrons,mais aussi métropolitains guyanais). La langue la plus populaire et parlée en grande partie par toutes les communautés reste le créole guyanais (à ne pas confondre avec les autres langues créoles même si la base est identique), aussi langue d'intégration.

En plus du français et du créole, le taki-taki est également une langue parlée sur le fleuve Maroni et au Surinam et dans beaucoups de lieu d'habitations de noirs-marrons.
Une grande partie des habitants de guyanes parlent également le portugais brésilien.
Revenir en haut Aller en bas

jeff93

Anaximandre
Anaximandre


Masculin

Nombre de messages : 6

Âge : 42

Localisation : FRANCE / GUYANE / BRASIL

Réputation : 0

Points : 3046

Date d'inscription : 29/09/2011
La Guyane française Vide
MessageSujet: Re: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitimeLun 10 Oct - 21:31

La communauté créole guyanaise est la plus importante, présente dans tous les secteurs économiques de la région mais surtout dans l'administration et la politique locale.
Très enracinée, elle "domine" culturellement (ex.: carnaval, touloulous...) et considérée souvent comme le peuple dit guyanais.
Principalement descendants d'esclaves africains de quelques plantations,à l'origine, certains se sont métissés avec des européens (et pas seulement des anciens bagnards) tout au long de l'histoire de la Guyane, aussi avec des antillais (souvent martiniquais et saints luciens venus pour travailler dans l'orpaillage), des brésiliens venant du Para et de l'Amapa (grande histoire avec l'Etat d'Amapa: "contesté franco-brésilien" et "République de Counani"), également avec des amérindiens, noirs marrons, chinois, coulis (indiens), javanais venant du Surinam, dominicains, haïtiens, malgaches, sénégalais (ancien camps militaire de tirailleurs sénégalais), Hmongs...
Voilà en bref pour ce qui concerne cette population.
Egalement, les étrangers qui ont adoptés la nationalité française, qui sont à l'origine des travailleurs immigrés ou parfois réfugiés politiques, vivant depuis de nombreuses années sur le territoire et s'étant parfaitement intégrés, que l'on peut considérer comme guyanais et français.
En suite, on retrouve les autres communautés créoles, minoritaires, de Martinique et de Guadeloupe, françaises aussi.
La communauté haïtienne n'est pas une minorité, elle est importante, c'est la 1ère communauté étrangère du département, juste devant la communauté brésilienne (légalement) pour l'instant.
Réellement, des communautés étrangères, celle du Brésil est la plus grande, car voisine, très peuplée, maitrisant son environnement (la forêt amazonienne) avec une frontière difficilement contrôlable.
Ces brésiliens, effectivement, viennent principalement du Para, de l'Amapa, et du Maranhao, mais il est possible de rencontrer des brésiliens venant d'autres Etats.
(un sujet sera consacré prochainement sur cette population en Guyane).
.../...

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


La Guyane française Vide
MessageSujet: Re: La Guyane française   La Guyane française Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La Guyane française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie :: Géographie régionale :: Amérique :: Amérique du sud-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com